• RDC : « Il faut aller à la CPI pour le Kasaï »

    RDC : « Il faut aller à la CPI pour le Kasaï »

    Le manque du minimum de courage dans le chef de certains Etats du comité des droits de l’homme des Nations unies de Genève, déjà célébré comme une victoire diplomatique dans certains cercles kinois, ne sonne pas la fin des tensions au Kasaï, ni la fin des interrogations internationales sur la  situation dans cette province et sur

    LIRE L' ARTICLE




  • Zimbabwe : La loi n’est pas la même  pour Grace Mugabe

    Zimbabwe : La loi n’est pas la même pour Grace Mugabe

    L’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) a diffusé mardi 23 mai un communiqué au sujet de l’expulsion de 200 familles de la Ferme Arnolds, à Mazowe (province centrale du Mashonaland), au Zimbabwe, appelant le gouvernement à faire cesser les évictions et les destructions d’habitations, ainsi que l’a ordonné la Haute

    LIRE L' ARTICLE
  • Zambie : Suspendus pour avoir boudé un discours du Président

    Zambie : Suspendus pour avoir boudé un discours du Président

    Quarante-huit députés du principal parti d’opposition zambien ont été suspendus un mois pour avoir boycotté en mars un discours du chef de l’Etat Edgar Lungu, estimant que ce dernier n’était pas légitime, a annoncé mardi le président du Parlement.

    LIRE L' ARTICLE
  • Zambie : Les autorités envisagent le déplacement de la capitale

    Zambie : Les autorités envisagent le déplacement de la capitale

    « La question de déplacer la capitale de Lusaka vers Ngabwe va être mise à l’agenda du gouvernement dans les deux prochaines semaines », a indiqué jeudi Lucky Mulusa, le ministre du Plan et du Développement national. « Dans les dix prochaines années, on ne pourra plus faire de business à Lusaka à cause des embouteillages. La ville

    LIRE L' ARTICLE
  • Zambie : Le chef de l’opposition jugé pour « trahison »

    Zambie : Le chef de l’opposition jugé pour « trahison »

    Un tribunal zambien a ordonné jeudi que le chef de l’opposition, Hakainde Hichilema, incarcéré depuis près de deux mois, soit jugé pour trahison par une juridiction supérieure du pays. Hichilema, 54 ans, avait été arrêté début avril et inculpé de « trahison » pour avoir entravé le déplacement du convoi du chef de l’Etat, son rival à

    LIRE L' ARTICLE