RDC: Parrainge d’activistes congolais par les eurodéputés: Lucha proteste

RDC: Parrainge d’activistes congolais par les eurodéputés: Lucha proteste

Par Marie-France Cros.

Après l’annonce, mardi, de l’instauration de parrainages d’activistes congolais par des eurodéputés, La Libre Afrique a cherché des précisions sur cette initiative qui, mercredi soir, a – surprise! – été récusée par un de ses bénéficiaires annoncés, Lucha, qui n’avait apparemment pas été informée du projet.

« La Lucha et ses militants ne sont pas concernés, ni participants, ni tout simplement intéressés par cette initiative », indique le mouvement citoyen dans un communiqué. L’idée même du parrainage « nous semble malheureuse et inappropriée et, ce, quelles que soient les bonnes intentions de ces eurodéputés ». Et Lucha de refuser d’être associée à l’initiative au nom des principes « d’indépendance, de liberté et de dignité qui font la force et fondent la légitimité de notre mouvement citoyen ».

C’est sur la suggestion de l’eurodéputée belge socialiste Marie Arena qu’une vingtaine de députés du parlement européen ont accepté de parrainer chacun un activiste de la société civile de République démocratique du Congo (RDC). « L’idée n’est pas mauvaise », a expliqué à La Libre Afrique le libéral belge Louis Michel, qui s’est joint au projet. « On les parraine pour qu’ils puissent rapporter d’éventuels manquements ».

Une liste établie par Floribert Anzuluni

La liste des députés européens qui ont rejoint l’initiative est publique (voir ci-dessous) « mais pas celle des activistes », souligne de son côté Marie Arena, « afin de ne pas les exposer. Seules les organisations auxquelles ils appartiennent sont rendues publiques ». La socialiste a précisé à La Libre Afrique que les bénéficiaires du programme « ont été choisis par la société civile congolaise, à la disposition de laquelle nous nous sommes mis, société civile représentée par Floribert Anzuluni », du mouvement citoyen Filimbi. M. Anzuluni a dû quitter le Congo pour échapper à la répression et vit en Belgique.

La Fédération internationale des Ligues de défense des droits de l’Homme (FIDH) a publié les listes des eurodéputés et des organisations ou médias congolais dont sont issus les bénéficiaires, mais ne précise pas qui s’occupera de qui. Selon Floribert Anzuluni, « l’eurodéputé ne va pas nécessairement « monter au créneau » pour défendre l’activiste qu’il parraine. L’objectif est que l’élu intervienne avant que l’activiste ait un problème – en contactant une ONG ou une autorité congolaise, afin d’éviter les arrestations ».

Immixtion?

Kinshasa ne va-t-il pas crier à l’imixtion dans les affaires intérieures? « C’est aussi le cas quand un Européen demande la libération d’un détenu d’opinion », fait remarquer Floribert Anzuluni. « Il s’agit surtout d’exercer une pression symbolique et psychologique. Moi qui ai dû fuir le Congo, je sais que ça compte. Depuis que le programme est en place, les activistes concernés sont réconfortés de savoir qu’il y a des yeux qui suivent ce qui leur arrive », assure M. Anzuluni. Apparemment pas tous.

Les eurodéputés parrains:

Gianni Pitella, Mme Marie Arena, M. Pier Antonio Panzeri, Mme Elena Valenciano, Mme Soraya Post, M. Norbert Neuser, M. Philippe Lamberts, Mme Heidi Hautala, Mme Barbara Lochbihler, M. Claude Rolin, M. Louis Michel, M. Javier Nart, Mme Marie-Christine Vergiat, M. Helmut Scholtz, Mme Lola Sanchez Caldentey, M. Charles Goerens, Mme Patricia Lalonde.

La liste des organisations et médias dont sont issus les activistes parrainés:

Filimbi (Kinshasa), Filimbi (Ituri), Asadho (nationale), Justicia (Lubumbashi), Protection Enfants/sida (Kinshasa), Lucha (Goma), Compte à rebours (Kinshasa), Il est temps (Kinshasa), Parlement debout de Furu (Butembo), Agir pour des élections transparentes et apaisées AETA (Kinshasa), Nouvelle société civile congolaise (Kinshasa), Congolese International Congres (Kinshasa), Institut pour la démocratie, la gouvernance, la paix et le développemebnt en Afrique (Kinshasa), Association congolaise pour l’accès à la justice, Radio Kasaï Horizon, journaux La Tempête des Tropiques, Les Points saillants Plus, CCNews, Toko Mi Wapi et une journaliste indépendante.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos