RDC: l’Onu table toujours sur des élections en 2017

RDC: l’Onu table toujours sur des élections en 2017

 L’ONU table toujours sur la tenue, d’ici la fin 2017, d’une élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), où la tension monte à l’approche de cette date-butoir du 31 décembre.

 
Lors d’une réunion à huis clos, mardi, dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations unies, incluant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, les participants ont salué « l’engagement exprimé par les autorités congolaises à respecter la Constitution », a indiqué un communiqué publié à l’issue de la rencontre. Outre les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et la Grande-Bretagne, étaient représentés à cette réunion la RDC (mais le président Kabila avait préféré ouvrir un « forum pour la paix » au Kasaï), l’Union européenne, l’Union africaine, l’ONU et différents groupes régionaux.
 
Des mesures de confiance
 
Les participants ont aussi souligné « la nécessité de mesures de confiance supplémentaires pour créer des conditions propices à la poursuite et à la réussite du processus électoral », précise le communiqué.
 
L’ONU et sa mission en RDC (la Monusco) misent sur une application « complète et de bonne foi » de l’accord de la Saint-Sylvestre, pour éviter de nouvelles violences liées au maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, dont le second mandat de cinq ans avait officiellement pris fin le 20 décembre 2016. La Constitution lui interdit de se représenter.
 
Conclu sous l’égide de l’Eglise catholique, après des dizaines de morts à Kinshasa les 19 septembre et 19 et 20 décembre 2016, cet accord de la St-Sylvestre prévoit des élections présidentielle, législatives et provinciales « au plus tard en décembre 2017 ». Alors que le Premier ministre Bruno Tshibala a promis lundi « un calendrier (électoral) réaliste dans quelques jours », cette échéance de décembre apparaît chaque jour plus irréaliste. Le recensement des derniers électeurs doit durer au moins jusqu’à la mi-décembre dans la région du Kasaï, théâtre de violences depuis un an, et le Parlement doit encore voter des lois électorales.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos