Le pétrolier Total intensifie sa présence sur le Lac Albert

Le pétrolier Total intensifie sa présence sur le Lac Albert

Le groupe pétrolier français vient d’annoncer a signature d’un accord avec Tullow, société britannique spécialisée dans la prospection et l’exploitation de gisements pétroliers et gaziers.

Les deux sociétés ont négocié un accord global prévoyant l’acquisition par Total d’une participation de 21,57% de Tullow dans le projet de production pétrolière du Lac Albert.

Après la finalisation de cette transaction, Total détiendra un intérêt de 54,9 % et renforcera sa participation dans ce projet.
Le montant de cette transaction s’élève à 900 millions de dollars, qui représente le remboursement d’une part des coûts passés encourus par Tullow, et qui sera payable en plusieurs échéances, à mesure que le projet sera développé. Un premier paiement de 100 millions de dollars sera effectué à la clôture de la transaction.
« Survenant dans la foulée de la décision relative au tracé du pipeline d’export via la Tanzanie, cette transaction conforte Total dans sa position de leader de ce projet et va nous permettre de le faire progresser efficacement en vue d’une décision définitive dans les meilleurs délais pour tirer parti du contexte favorable en terme de coûts de développement. Elle permet également un fort alignement avec notre partenaire Tullow en lui apportant une solution pragmatique au financement de sa participation au projet », a commenté Patrick Pouyanné, PDG de Total. « L’augmentation de notre participation dans le projet du Lac Albert est pour Total une excellente opportunité de création de valeur et  constitue une opération en ligne à notre stratégie d’acquérir des ressources pour moins de 3 dollars par baril, avec un potentiel important. »
Selon les termes de l’accord, Total se portera acquéreur d’une participation supplémentaire de 21,57 %, tirée des 33 % que possède Tullow dans l’ensemble du projet, composé des licences EA1, EA1A, EA2 et EA3A. Total, déjà opérateur des licences EA1 et EA1A, deviendra en outre l’opérateur de la licence EA2, à la place de Tullow.
« La clôture de la transaction est sujette à l’approbation des autorités gouvernementales et de régulation, et à l’exercice des droits de préemption des partenaires », poursuit le communiqué du pétrolier français.

Que pensez-vous de cet article?