RDC : Kyungu et Mwando sous pression à Lubumbashi

RDC : Kyungu et Mwando sous pression à Lubumbashi

Si le meeting de l’opposition est interdit à Kinshasa, à Lubumbashi, ce sont les leaders de l’opposition qui sont mis sous pression depuis ce samedi aux premières heures.

Tout a commencé vers 5 heures du matin, selon plusieurs témoins, par un encerclement de la maison de Gabriel Kyungu, le vice-président du G7. « Une fois de plus« , explique un « presque voisin« .  « C’est toujours le même cirque, dès que quelque chose s’annonce, avant l’aube, on entend les voitures de la police qui viennent se positionner autour de la maison du vieux Kyungu », explique-t-il. « Jusqu’ici, c’est assez pacifique, surtout parce que le vieux veut éviter le pire. Mais si un jour il décide de mobiliser ses partisans, les policiers qui sont devant chez lui ne feront jamais le poids ».

Un autre leader de l’opposition de Lubumbashi, Christian Mwando, de retour dans la capitale du Haut-Katanga après un séjour en Europe, a été cueilli par plusieurs dizaines de policiers alors qu’il voulait se rendre au QG de son parti pour saluer ses électeurs. « Ils étaient peut-être 200 policiers en tout », explique un témoin qui a fait « quelques photos en cachette. » 

« Monsieur Mwando se dirigeait vers le QG de son parti avec quatre ou cinq personnes. Soudain, ces policiers sont arrivés et ils l’ont empêché d’aller plus loin. Où va-t-on? Ici aussi, Mwando, comme Kyungu, a appelé au calme. Mais la tension est maximale », conclut notre témoin.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos