RDC : Une ONG dénonce la détention « illégale » d’un journaliste

RDC : Une ONG dénonce la détention « illégale » d’un journaliste

Un journaliste est détenu de façon « illégale » à Lubumbashi, la deuxième ville de la République démocratique du Congo, a dénoncé l’ONG Journalistes en danger (JED), membre du réseau international de Reporters Sans frontière. « Journaliste en danger déplore la détention depuis 48 heures » de Jeef Mwingamb, directeur du journal « Le Fédéral », indique JED dans un communiqué.

Sur la base d’une plainte de la ministre provinciale du Genre du Haut-Katanga (sud-est), le journaliste a été convoqué au bureau local de l’Agence nationale de renseignements (ANR, renseignements) où il a été auditionné peu avant d’être transféré au parquet de Lubumbashi, où il est en détention, ajoute l’ONG. L’ONG qualifie cette procédure de « cavalière et illégale » puisque le journaliste « bénéficie de la présomption d’innocence ». Elle demande qu’il comparaisse libre.

Selon cette ONG, il est reproché au journaliste d’avoir « douté de la capacité intellectuelle de la ministre provinciale dont la gestion serait opaque » dans un article paru dans son journal, peut-on lire sur le communiqué.

Jointe par l’AFP, la ministre provinciale n’a pas répondu.

La RDC occupe la 154e place sur 180 dans l’édition 2017 du classement de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF).

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.