RDC: 150 disparus après le glissement de terrain en Ituri (nord-est)

RDC: 150 disparus après le glissement de terrain en Ituri (nord-est)

Cent cinquante personnes sont portées disparues à la suite du glissement de terrain provoqué par une forte pluie qui a englouti mercredi un village de pêcheurs en République démocratique du Congo sur la rive occidentale du lac Albert en Ituri (nord-est), a indiqué vendredi la radio onusienne Okapi, citant des sources locales. Un précédent bilan, publié jeudi, faisait état de 40 morts, mais il n’a cessé de s’alourdir.

Selon le médecin de la zone de santé de Jiba, qui englobe le village de Tara, trois camps de pêche ont été frappés par cette catastrophe. Il s’agit de Kangama, de Tara et de Diatse, dans la province de l’Ituri, selon Radio Okapi, parrainée par l’ONU.

Le médecin a affirmé que plus de 50 maisons et leurs occupants ont été enfouis sous la terre.

Les habitants, secouristes volontaires, ont abandonné les travaux de fouille des décombres, ce qui signifie qu’il n’y a plus d’espoir de retrouver des survivants. Ils se disent impuissants pour dégager avec des moyens rudimentaires les grosses pierres qui ont enseveli les victimes.

Le vice-gouverneur de l’Ituri, Pacifique Ketha, a confirmé le bilan de 150 disparus, a ajouté Radio Okapi.

Selon lui, des pans d’une montagne se sont affaissés « sur un camp des pêcheurs à la suite d’une forte pluie qui a provoqué un glissement de terrain sur le bord du lac Albert ».

La pêche sur le lac Albert est l’une des principales activités économiques en Ituri, région frontalière de l’Ouganda. L’Ituri a été le théâtre de violences intercommunautaires attisées par des milices pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003).

Que pensez-vous de cet article?