L’ONU prolonge d’un an sa mission en République démocratique du Congo

L’ONU prolonge d’un an sa mission en République démocratique du Congo

Le Conseil de sécurité des Nations unies a décidé mardi de prolonger d’un an la mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo (RDC), en maintenant le même nombre de troupes et ce malgré la grave instabilité qui règne dans l’est du pays. Les quinze pays du Conseil de sécurité ont ainsi approuvé, à l’unanimité, une résolution prolongeant le mandat de la mission Monusco jusqu’au 20 décembre 2023 et maintenant l’autorisation de déployer jusqu’à 13.500 soldats.

Ces dernières années, les Nations unies avaient amorcé une réduction du nombre de troupes dans le cadre d’un plan de transition visant à transférer davantage de responsabilités aux forces congolaises. Cette fois-ci, les niveaux sont par contre maintenus, à un moment où la tension est élevée dans l’est du pays. Cette région a en effet connu une escalade de la violence cette année avec le retour aux armes du Mouvement du 23 mars (M23), un groupe rebelle qui occupe plusieurs zones et a été accusé de commettre des atrocités contre la population civile.

La Monusco a également été la cible de manifestations de colère dans cette partie du pays cette année, accusée d’être incapable de faire face à la violence, de nombreux groupes demandant son départ.

Le mandat de la mission, actuellement l’une des plus grandes opérations de maintien de la paix des Nations unies, a trois objectifs fondamentaux : protéger la population civile, soutenir le désarmement des groupes armés et contribuer à la réforme du secteur de la sécurité en RDC, ainsi que surveiller la situation des droits de l’Homme.

L’ONU a une mission sur place depuis 1999, même si elle portait initialement un autre nom, pour contribuer à la stabilisation du pays, plongé dans un processus de paix fragile depuis la deuxième guerre congolaise (1998-2003).

Le Conseil de sécurité a, parallèlement, approuvé mardi une autre résolution qui modifie l’embargo sur les armes en vigueur en RDC et dont l’objectif principal est de rendre plus difficile l’approvisionnement des groupes armés. Cela permettra au gouvernement du pays d’acquérir des équipements militaires sans avoir à en informer préalablement les Nations unies.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos