Cinemamed : l’esprit de la Méditerranée souffle sur la ville

Cinemamed : l’esprit de la Méditerranée souffle sur la ville

Du 2 au 10 décembre, cinq salles bruxelloises accueillent les 60 films présentés dans le cadre du 22e Festival du cinéma méditerranéen

Du Portugal à la Turquie, de l’Italie au Liban, du Maroc à la Croatie et d’Israël en Espagne, les contours de la Méditerranée défient les voies maritimes et croisent les filiations depuis de nombreux siècles. Cet héritage, le Festival Cinemamed souhaite l’interroger du 2 au 10 décembre prochain. Avec plus de soixante films au compteur, son menu 2022 s’annonce alléchant et copieux. Du Bleu du caftan de la comédienne et réalisatrice marocaine Maryam Touzani, proposé en ouverture, à L’Immensità d’Emmanuele Crialese (photo ci-dessous), projeté en guise de clôture, on y retrouve une dizaine d’avant-premières parmi lesquelles certaines productions présentées dans des festivals aussi prestigieux que Toronto, Sundance, Berlin, Venise ou Cannes.

Questions et (r)évolution en chansons

Fenêtre sur une région en pleine mutation, la 22e édition du Cinemamed entend dévoiler les visages et aspérités de la Méditerranée à travers des longs métrages intimes, touchants, tendres, drôles ou âpres, enracinés dans plus de 22 pays. Reliés par la question de l’identité – avec ce qu’elle implique comme doutes et interrogations -, les films de cette édition 2022 soulignent la vitalité et l’engagement du cinéma palestinien (Cinema Sabaya de Orit Fouks Rotem), célèbrent les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie (Houria de Mounia Meddour) ou explorent la richesse de documentaires souvent percutants. Sept longs métrages seront soumis au vote du jury officiel emmené par l’acteur et metteur en scène Simon Abkarian.
À cela s’ajoutent les découvertes musicales rassemblées dans la section MedDoc : sons du réel qui suivront les Rythmes de Marrakech d’Izza Génini, les Transes de l’Algérien Ahmed El Maànouni et autres Sirens de la Libanaise Rita Baghdadi. Ce film, qui retrace l’histoire du premier groupe de métal féminin au pays du cèdre, fait partie de la compétition RêVolution rassemblant 7 documentaires et longs métrages de fiction réalisés par des cinéastes en devenir.
Le festival se penchera aussi sur le reflet de la Méditerranée dans le cinéma belge avec les coproductions réunies dans Med in Belgium. Enfin, clin d’œil à l’actualité du ballon rond, deux documentaires mettront en lumière vareuses et dribbles : Las Leonas d’Isabel Achaval et Chiara Bondi (Italie) et L’Bnat de Karim Hapette (Maroc).

Films, concerts et gastronomie

Quelque 10 000 personnes sont attendues pour partager films, concerts et marché méditerranéen. La projection en ouverture sera suivie d’une soirée avec DJ’s afin de se retrouver sur et autour du dance-floor. Cette 22e édition salue en effet la fin de la disette culturelle des deux années écoulées et met résolument le cap sur la fête avec des concerts presque quotidiens (sauf lundi et mardi) et même un karaoké méditerranéen (mercredi 7/12), ainsi que de nombreux moments de rencontres et de convivialité. Aux partenaires habituels – Cinéma Palace, Cinéma Aventure et Bozar – s’ajoutent cette année L’Espace Magh et le W : Halll à Woluwe Saint-Pierre afin que l’esprit de la Méditerranée souffle sur toute la ville.

Comme les années précédentes et afin de permettre l’accès au plus grand nombre, le festival se décline aussi en ligne sur la plateforme Sooner qui proposera également deux séances de courts métrages exclusifs. L’occasion de prolonger le plaisir du Cinemamed puisque sa sélection d’une vingtaine de films y sera disponible du 3 au 18 décembre.
Karin Tshidimba
nb: l’intégralité de la programmation et des tickets est déjà disponible à la vente sur www. Cinemamed.be

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos