RDC: un journaliste arrêté et « porté disparu » à Kinshasa

RDC: un journaliste arrêté et « porté disparu » à Kinshasa

L’Association des correspondants de la presse internationale en République démocratique du Congo (ACPI) a fait part mardi de « ses vives préoccupations » après l’arrestation la veille au soir à Kinshasa d’un de ses membres, « porté disparu » depuis lors. Le journaliste congolais Steve Wembi, collaborateur du New York Times, a été visé par « une rafle (menée) par des agents présentés comme appartenant à l’Agence nationale des renseignements (ANR) », indique l’ACPI dans un communiqué.

Il « a été inquiété dans un hôtel du centre ville, mais reste introuvable jusqu’à présent », ajoute l’association.

Un reporter a par ailleurs indiqué à l’AFP sous couvert d’anonymat avoir vu Steve Wembi être embarqué devant cet hôtel dans une jeep blanche par les hommes qui l’ont interpellé.

L’ACPI ajoute qu’un autre de ses membres, le journaliste Pascal Mulegwa, correspondant à Kinshasa de Radio France Internationale (RFI), « venu pour s’enquérir de la situation de son confrère, a été interpellé brutalement devant l’hôtel et dépossédé de ses effets personnels ».

Ses effets lui ont été restitués « après plus de deux heures de détention dans des conditions inhumaines dans les locaux de l’ANR », ajoute le communiqué. « Une somme importante lui a cependant été soutirée par des agents de l’ANR », poursuit l’ACPI.

La RDC occupe la 125e place (sur 180) au dernier classement mondial de la liberté de la presse établi par l’organisation de défense des journalistes Reporters sans frontières (RSF).

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos