RDC: les dirigeants de l’ICCN, dont Olivier Mushiete, révoqués pour « mauvaise gestion »

RDC: les dirigeants de l’ICCN, dont Olivier Mushiete, révoqués pour « mauvaise gestion »

Le directeur général par intérim de l’Institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), Olivier Mushiete Nkole, et son adjoint, désignés il y a une année, ont été révoqués par la ministre de l’Environnement pour « mauvaise gestion », a-t-on appris samedi auprès du ministère. Lala vice-Première ministre et ministre congolaise de l’Environnement, Eve Bazaïba  Masudi,, a aussi désigné Henry Mbale Kunzi et Bernard Mbath Nzekana « pour assurer l’intérim » du directeur général et directeur général adjoint au sein de l’ICCN, selon le texte d’arrêté signé vendredi, authentifié par l’AFP auprès de son service de communication.

La nomination des MM. Mbale et Mbath vise à « mettre de l’ordre » dans cet établissement public qui a été « gangrené par la mauvaise gestion et les conflits permanents » entre les deux anciens dirigeants, a expliqué un conseiller en charge de la communication au ministère de l’Environnement, Michel Koyakpa  à l’AFP,.

L’ex-directeur général par intérim Olivier Mushiete et son adjoint Vincent Imbongo, avaient été promus à ces postes en août 2021, après la suspension de l’ancien directeur général, Pasteur Cosma Wilungula,, et de tous les membres du conseil d’administration de l’ICCN par Mme Bazaïba.

Interrogé par l’AFP, M. Mushiete a confirmé qu’il avait été mis fin à ses fonctions, sans faire de commentaire.

L’ICCN est l’organisme public qui gère les dizaines de parcs et réserves de la République démocratique du Congo (RDC), dont le plus célèbre est le Parc national des Virunga (PNVi), créé en 1925 du temps de la colonisation belge sous le nom de « parc Albert » mais occupé par plusieurs groupes armés locaux et étrangers.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos