Meurtre d’une Française au Maroc: la justice écarte la piste terroriste

Meurtre d’une Française au Maroc: la justice écarte la piste terroriste

La justice marocaine a écarté la piste terroriste dans le meurtre d’une Française en début d’année près d’Agadir (sud) en raison des « troubles mentaux » dont souffre l’accusé, ont rapporté mercredi des médias locaux. La chambre criminelle d’un tribunal à Rabat a conclu à « l’irresponsabilité pénale du meurtrier d’une touriste française, tuée en janvier dernier à Tiznit », a indiqué  le site d’information Barlamane. 

La justice s’est appuyée sur les preuves de « troubles mentaux » dont est atteint l’accusé et a ordonné son internement dans un hôpital psychiatrique, a ajouté le média en ligne Hespress.

Une ressortissante française de 79 ans avait été tuée le 15 janvier sur un marché de Tiznit à l’aide d’une arme blanche. Elle résidait dans un camping proche de cette petite ville du sud.

L’accusé, un Marocain de 31 ans, était également soupçonné d’avoir commis, le jour même, « une tentative d’assassinat » à l’aide d’une arme blanche sur une Belge de 65 ans à Agadir où il avait été arrêté.

Le parquet marocain avait confié l’enquête à la police antiterroriste, soupçonnant « un mobile terroriste du crime » mais la justice a écarté cette piste.

Le suspect était connu pour souffrir de troubles mentaux et avait été placé en hôpital psychiatrique pour expertise peu après son arrestation.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos