Afrique : L’alternance est-elle possible partout ?

Afrique : L’alternance est-elle possible partout ?

Edito par Hubert Leclercq

Denis Sassou-Nguesso, le président du Congo, a organisé et remporté haut la main, à la mi-juillet, les législatives. Paul Kagame a fait mieux, le 4 août, en recueillant près de 99 % des suffrages à la présidentielle rwandaise. Quatre jours plus tard, c’est au Kenya que les électeurs étaient conviés à la présidentielle. Ici, le verdict officiel est plus étriqué, mais la victoire est revenue au président en place. “En Afrique, si tu organises une élection, c’est pour la gagner. Si tu as un doute, ne l’organise pas”, expliquait à la fin des années 80 un proche du président-maréchal zaïrois Mobutu.

L’alternance est-elle impossible en Afrique ? Oui. De nombreux Etats l’ont démontré. Mais une zone ombragée demeure essentiellement dans le centre de l’Afrique. Le successeur de Mobutu, Joseph Kabila, semble l’attester lui qui, ayant atteint la limite des deux mandats fixés par sa Constitution, sème le chaos pour ne pas organiser le scrutin et tant pis si la population en paie les conséquences. La démocratie est un engagement entre un élu et son peuple. Un engagement que le premier doit tenter de tenir s’il veut être réélu. Dans cette région, si les jeux sont si souvent faussés, c’est que l’élu, une fois installé, ne rend pas compte au peuple mais à sa famille, à son ethnie. L’ethnie est une norme souvent mal comprise chez nous, mais une réalité dont il est extrêmement difficile de se départir dans ce cœur de l’Afrique. Pour sortir de ce cercle vicieux, pour tenter de réhabiliter la démocratie, ces pays doivent entreprendre une réforme en profondeur de leurs institutions ou, plus certainement, respecter les textes qui organisent ces institutions. Une démarche essentielle qui doit permettre l’instauration d’un véritable état de droit, le renforcement d’une justice impartiale et le respect du droit de vote et du droit de se présenter comme candidat. Que cette région le veuille ou non, la démocratie est le seul modèle qui puisse lui permettre de sortir de cette ornière dans laquelle elle a trop souvent tendance à s’enfoncer depuis trop longtemps.

Que pensez-vous de cet article?