RDC: au moins six morts dans l’attaque d’une ville au Maniema conquise par des Maï-Maï

RDC: au moins six morts dans l’attaque d’une ville au Maniema conquise par des Maï-Maï

Au moins six personnes – dont quatre militaires – ont été tuées lors d’une attaque menée par des miliciens contre la ville de Kabambare, dans la province de Maniema (est de la République démocratique du Congo), rapportent mercredi des médias congolais, citant des sources locales. Les miliciens du groupe Maï-Maï Malaika ont pris lundi le contrôle de Kabambare lundi après d’intenses combats pendant environ six heures contre les Forces armées de la RDC (FARDC, l’armée gouvernementale), a précisé la radio onusienne Okapi.

« A Kabambare, nous avons enregistré deux militaires et deux assaillants tués. Lors de leur départ, ces hommes armés ont surpris nos militaires au niveau de Nyembo et ont abattu encore deux autres militaires et blessé un autre », a affirmé l’administrateur du territoire de Kabambare, Balthazar Kabemba, au site d’informations Actualité.cd.

Selon lui, les assaillants se sont ensuite retirés de la contrée dans la matinée de mardi pour prendre la direction de secteur Babuyu.

Durant leur occupation, les hommes armés ont notamment pillé le dépôt d’armement des FARDC.

La ville de Kabambare est située à plus de 400 km de Kindu, le chef-lieu de la province du Maniema.

Selon l’administrateur du territoire, des groupes armés dénommés « Les anges de Libération, Tuko uku tuko pale » sont actifs dans la région située entre Kabambare et Buombo.

Les Maï-Maï sont des groupes « d’autodéfense » constitués sur une base essentiellement ethnique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour combattre les envahisseurs ougandais ou rwandais. Certains n’ont jamais désarmé.

L’est congolais, constellé de groupes armés nationaux et étrangers, est déchiré par plus de vingt ans de conflits armés, alimentés par des différends ethniques et fonciers, la concurrence pour le contrôle des ressources minières de la région et des rivalités entre puissances régionales.​

Que pensez-vous de cet article?