Cameroun: huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord

Cameroun: huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord

Huit civils ont été tués samedi soir dans un attentat-suicide dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, où les attaques du groupe djihadiste nigérian Boko Haram sont fréquentes, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. L’attaque s’est produite peu après 20H00 dans le village d’Ouro-Kessoum, à 2 km de la frontière nigériane, a rapporté sous couvert d’anonymat un responsable d’un comité de vigilance présent dans la zone.

« Il y a eu 8 morts civils et 4 blessés », a-t-il ajouté, précisant que le kamikaze a été également tué dans l’attentat. L’attentat et son bilan ont été confirmés par une source sécuritaire de la région.

Les blessés ont été évacués à Mora, chef-lieu du département où se trouve Ouro-Kessoum, a-t-on indiqué de même source.

Ouro-Kessoum est située à 2 km d’Amchidé, ville camerounaise séparée par la frontière de Banki, au Nigeria. C’est dans ce village que les autorités envisagent de délocaliser le centre administratif et commercial d’Amchidé, devenue ville fantôme du fait de la violence des attaques de Boko Haram.

La région de l’Extrême-Nord est confrontée depuis plusieurs semaines à une résurgence d’attaques attribuées à Boko Haram, après des mois de relative accalmie. JUG/​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.