RDC/Affaire Chebeya: deux condamnations au procès des assassins présumés du militant

RDC/Affaire Chebeya: deux condamnations au procès des assassins présumés du militant

L’ancien commandant du bataillon Simba de la police nationale et commissaire supérieur, Christian Ngoy Kenga Kenga écope de la peine de mort pour assassinat, désertion, détournement d’armes et munitions de guerre pour l’assassinat, en juin 2010, du défenseur des droits humains Floribert Chebeya Bahizire et de son chauffeur, Fidèle Bazana Ebadi, annonce mercredi Radio Okapi.

La Haute Cour militaire siegeant à Kinshasa a également condamné le policier Jacques Mugabo, l’un des exécutants, a écopé de 12 ans de prison avec des circonstances atténuantes pour assassinat. Cette peine est assortie d’une sureté de 10 ans, poursuit Radio Okapi. Les deux hommes sont destitués de la police. Pour désertion simple dont il avait été accusé, Paul Mwilambwe est acquitté. Kenga et Mugabo sont condamnés à réparer le préjudice causé aux parties civiles par le paiement des montants initialement fixés par l’arrêt de la Haute Cour le 17 septembre 2015, soit plus de 600.000 dollars. En mars dernier, le représentant du ministère public avait requis la peine capitale pour Christian Ngoy Kenga Kenga, dix ans de prison pour Jacques Mugabo et la relaxe pourPaul Mwilambwe – rentré le 2 décembre dernier en République démocratique du Congo (RDC) après s’être réfugié durant plusieurs années dans plusieurs pays africains et puis en Belgique. Ces trois membres ou ex-membres de la Police nationale congolaise (PNC) étaient jugés depuis plusieurs mois devant la Haute Cour militaire, siégeant à la prison militaire de Ndolo à Kinshasa, pour leur implication présumée à des degrés divers dans la mort des deux membres de l’ONG la Voix des sans voix (VSV). (Bel

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos