RDC : Catholiques et protestants ne sont pas tendres pour le pouvoir en place

RDC : Catholiques et protestants ne sont pas tendres pour le pouvoir en place

Catholiques et protestants congolais publient un communiqué pour mobiliser la population face à la mégestion du pouvoir actuel en RDC.

Et dire qu’il y a eu la fameuse transition pacifique (si pas démocratique) du pouvoir en République démocratique du Congo. On pourrait en douter en lisant le contenu du dernier communiqué du CALCC (Conseil de l’Apostolat des Laïques catholiques) et du MILAPRO (Ministère des Laïques Protestants) qui rappelle tristement les courriers de ces organisations sous l’ère Kabila.

Les deux institutions se disent profondément préoccupées par la situation du pays. « Le pouvoir en place se distingue de plus en plus par une insensibilité telle, face aux cris de détresse de la population et a précarité grandissante, mais aussi par les restrictions accrues des libertés, marquant ainsi un recul dangereux de la démocratie si chère payée en RDC et la fragile cohésion nationale ». 

Elles condamnent « fermement », dans ce texte publié ce dimanche 24 avril 2022, « l’instrumentalisation de la justice pour museler toutes les voix dissidentes et emprisonner les non-alignés t, hier, la répression sanglante, l’usage excessif et disproportionné de la force, l’usage des balles réelles ayant causé des blessures graves et la destruction méchante du siège du parti politique ECIDE, lors de leur récente manifestation pacifique de sit-in devant le palais du peuple, le vendredi 22 avril 2022, à Kinshasa ». 

Une enquête indépendante est exigée face à cette véritable flambée de violence policière.

Les deux institutions rappellent ensuite les viols successifs de la Constitution et des lois du pays par le pouvoir de Félix Tshisekedi pour imposer de nouveaux juges à la Cour constitutionnelle, ses candidats à la Ceni et mettent en garde : « malgré les bonnes intentions miroitées pour endormir le peuple, tout porte à croire que le pouvoir en place est déterminé à faire fi de tous les appels aux réformes électorales consensuelles, pour des élections crédibles et apaisées en 2023 »

Dans ce contexte le Milapro et le CALCC appellent tous les Congolais à la vigilance, à la mobilisation et à « ne pas céder aux manoeuvres dilatoires des politiques qui ne visent que leurs intérêts personnels t à se tenir prêts à répondre à liur appel pour des manifestations publiques, en cas de persistance  de la situation actuelle ». 

Elles préviennent que des actions sont à prévoir dans un proche avenir.

Que pensez-vous de cet article?