Le Togo et l’Union européenne renforcent leur collaboration

Le Togo et l’Union européenne renforcent leur collaboration

Lomé, la capitale du Togo, a accueilli le 12 janvier la cérémonie officielle du lancement du « Document Conjoint de Programmation pluriannuelle 2021-2027 (DCP) ».

Adopté le 16 décembre 2021, ce texte a été élaboré dans une démarche inclusive avec l’Union européenne, l’Allemagne et la France. Il définit le cadre des interventions des partenaires européens en appui aux efforts du gouvernement togolais pour les sept prochaines années.

M. Payadowa Boukpéssi, ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires a coprésidé cette cérémonie de présentation aux côtés de l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Togo, M. Joaquìn Tasso Vilallonga. Mme Sandra Ablamba Johnson, ministre, secrétaire général de la Présidence de la République, M. Gilbert Bawara, ministre de la Fonction Publique, M. Sani Yaya, ministre de l’Économie et des Finances, pour le gouvernement de la République Togolaise, ainsi que Mme Jocelyne Caballero, ambassadeur de France et M. Matthias Veltin, ambassadeur d’Allemagne, ont pris part à cette manifestation.

Le DCP s’inscrit en synergie avec le Plan National de Développement (PND) et la Feuille de Route Gouvernementale Togo 2020-2025. À travers ce document stratégique, l’Union européenne et ses États membres s’engagent à renforcer leur soutien à la République Togolaise dans trois domaines prioritaires

– Le développement humain, en particulier en matière d’inclusion socio-économique et d’accès aux services publics de base ;

– L’agro-industrie durable et la gestion des ressources naturelles, pour contribuer à la création d’emplois et à la lutte contre le changement climatique ;

– La consolidation d’une société apaisée et résiliente au Togo à travers la promotion de la sécurité, de la bonne gouvernance et de la décentralisation.

L’adoption de ce texte est une étape importante pour la concrétisation de la coopération entre le Togo et ses partenaires européens. L’objectif, pour les partenaires européens, est d’identifier des synergies et de mutualiser leurs outils dans le but de gagner en efficacité dans le cadre de cette programmation conjointe.

Les actions de l’UE qui en découleront seront financées par le nouvel instrument intitulé « Europe dans le monde », en remplacement du Fonds Européen de Développement (FED).

L’adoption du Document Conjoint de Programmation 2021-2027 et la mise en œuvre de ce nouvel instrument financier concordent avec l’entrée en vigueur de l’Accord Post-Cotonou, venant renforcer le partenariat entre, d’un côté, le Togo et le Groupe des États d’Afrique, Caraïbes et du Pacifique (ACP) et, de l’autre, l’Union européenne et ses États membres. Dans le cadre de la première année de mise en œuvre de ce Document, « l’Équipe Europe » engage plus de 243 millions d’euros, soit près de 160 milliards de CFA, pour de nouveaux projets dans les trois domaines prioritaires précités.

L’Ambassadeur Joaquìn Tasso Vilallonga, chef de la Délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo, s’est réjoui de la pertinence des axes contenus dans ce Document, qui renforcera davantage le partenariat entre l’UE et le Togo : « Le document que nous avons aujourd’hui, après la visite de haut niveau de « l’Équipe Europe » à Lomé il y a quelques semaines seulement, est la matérialisation concrète de cet engagement de l’Union européenne notamment dans le domaine de la coopération et de la solidarité européenne avec le Togo ».

Le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires a remercié les partenaires européens pour leur appui à l’élaboration de ce document aligné sur les priorités nationales togolaises : « Je voudrais renouveler les sincères remerciements du gouvernement à la Commission européenne, à l’Allemagne et à la France en particulier, pour la qualité de leur coopération, et pour leur accompagnement dans la mise en œuvre des projets et programmes de développement en faveur du bien-être des populations ». Le ministre d’État a souligné à cette occasion « la vision éclairée et le leadership dans le pilotage des actions de développement » du Président de la République, S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbé.  Il a conclu en invitant tous les acteurs impliqués dans l’exécution de ce document à prendre des dispositions nécessaires pour la mise en œuvre rapide des projets.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos