Maroc/Algérie: la tragédie des familles séparées par la frontière fermée

« On est si près mais si loin », soupire la Marocaine Fatima Chaaoufi en regardant au loin le village algérien où vivent des proches, qu’elle n’a plus revus depuis des années. Tout comme elle, des familles marocaines et algériennes sont déchirées, voire précarisées, par la frontière fermée depuis 1994 entre les deux frères ennemis du Maghreb.