Belgique: la ministre Kitir rencontre le président du Sénégal

Belgique: la ministre Kitir rencontre le président du Sénégal

La ministre belge de la Coopération au développement, Meryame Kiti,r été reçue vendredi au palais présidentiel pour une rencontre avec le président sénégalais Macky Sall. Jeudi, elle a visité le marché local de Soumbedioune dans la capitale sénégalaise;, Dakar, où l’Organisation internationale du travail (OIT) est active dans la protection sociale des artisans qui y vendent leurs marchandises.

La visite de la ministre (Vooruit, socialiste flamande ) en Afrique se concentre sur le changement climatique, alors que la région du du Sahel fait face à la désertification provoquée par le réchauffement climatique. Mme Kitir a voulu voir de ses propres yeux ce que les conditions météorologiques extrêmes signifient pour les habitants du Burkina Faso et du Sénégal, en découvrant plusieurs projets.

La ministre a également discuté du changement climatique avec le président sénégalais Macky Sall. Elle a évoqué à l’issue de l’entretien une réunion positive quant à la manière dont les deux pays peuvent unir leurs forces contre ce phénomène. 

« Je me réjouis de la poursuite de notre coopération », a-t-elle déclaré. « Le climat a besoin d’une approche globale. Nous ne sommes pas en sécurité tant que tout le monde ne l’est pas »; a-t-elle ajouté.

La visite de Mme Kitir au Sénégal comporte également un volet social. Avec le ministre sénégalais du Travail, Samba Sy, elle a visité le marché artisanal de Soumbedioune à Dakar, où les artisans vendent des sculptures en bois, des paniers et des bijoux entre autres. L’Organisation internationale du Travail (OIT)  y est présente et a notamment créé une caisse d’assurance maladie car 80% des Sénégalais travaillent dans l’économie informelle et ont peu ou pas de droits sociaux. Les autorités sénégalaises se concentrent actuellement sur la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle.

« La protection sociale n’est pas un luxe, c’est un droit », a souligné la ministre Kitir, par ailleurs ancienne syndicaliste chez Ford à Genk. « C’est là que j’ai appris que le dialogue social peut faire la différence. Il y a encore un long chemin à parcourir, mais je suis convaincue que vous y arriverez »; a-t-elle déclaré

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos