RDC: sept morts, dont un militaire, dans une attaque au Nord-Kivu

RDC: sept morts, dont un militaire, dans une attaque au Nord-Kivu

Six miliciens et un militaire de l’armée gouvernementale ont été tués dans la la nuit de dimanche à lundi lors d’une attaque menée par un groupe armé contre une position des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la province du Nord-Kivu (est), a rapporté la radio onusienne Okapi, citant des sources concordantes.

Selon le commandant des FARDC dans la ville de Butembo, le colonel Mazebo Epape Masebi, une cinquantaine d’hommes armés de fusils et d’armes blanches ont assiégé la position militaire de Kitakandi. Ce quartier est situé à la limite est de la ville de Beni avec la chefferie de Bashu (Nord-Kivu). Des sources concordantes ont fait état d’un bilan de six miliciens et d’un militaire des FARDC tués lors de ces accrochages. Selon le colonel Epape Masebi, trois miliciens blessés ont également été capturés et soignés. Les assaillants seraient des miliciens Maï-Maï, membres de groupes armés d’auto-défense communautaire, non encore identifiés. Les provinces du Nord-Kivu (est) et de l’Ituri (nord-est) sont placées depuis le 6 mai sous le régime exceptionnel de l’état de siège – sans cesse prolongé – pour tenter de mettre fin aux activités des groupes armées locaux et étrangers qui pullulent dans la région et aux massacres de civils. La ville de Beni, dans le nord du Nord-Kivu, est au coeur du territoire où opèrent les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF), considérés comme le plus meurtrier des groupes armés qui sévissent depuis plus d’un quart de siècle dans l’est de la RDC. Les ADF, à l’origine des rebelles musulmans ougandais, sont désormais présentés par l’organisation djihadiste Etat islamique comme sa branche en Afrique centrale.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos