Namibie: la justice accorde la citoyenneté à un enfant d’un couple gay

Namibie: la justice accorde la citoyenneté à un enfant d’un couple gay

Un tribunal namibien a accordé mercredi la citoyenneté au fils âgé de deux ans d’un couple homosexuel, mettant fin à une bataille judiciaire sur les enfants de parents gays nés de mère porteuse. La Namibie avait refusé d’accorder la nationalité au jeune Yona, né d’une mère porteuse en Afrique du Sud. Phillip Lühl, Namibien de 38 ans, et son compagnon mexicain Guillermo Delgado, 36 ans, tous deux architectes installés dans la capitale namibienne Windhoek, figuraient sur le certificat de naissance sud-africain en tant que parents. Ce que les autorités namibiennes refusaient d’accepter. Dans une brève décision mercredi, la justice a finalement annulé la décision du ministère de l’Intérieur et accordé la nationalité namibienne au petit garçon.

« Cette décision est une reconnaissance de la diversité des familles », a réagi devant la presse Phillip Lühl, après l’audience.

« Cette victoire est importante car c’est la reconnaissance de la citoyenneté par filiation pour les enfants de citoyens namibiens nés de mère porteuse », a souligné leur avocat, Uno Katjipuka-Sibolile, ajoutant que les deux hommes ont été reconnus comme parents.

Le couple est toujours engagé dans une bataille judiciaire pour obtenir la citoyenneté de leurs petites filles nées en avril, Maya et Paula, des jumelles également nées de mère porteuse en Afrique du Sud. Selon l’avocat, les deux petites filles devraient maintenant se voir accorder la citoyenneté.

En Namibie, l’homosexualité est encore illégale, même si dans les faits, la loi sur la sodomie de 1927 est aujourd’hui rarement appliquée. L’Afrique du Sud est depuis 2006 le seul pays africain à autoriser le mariage homosexuel.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos