Wellington for Burkina Faso – La suite!

  • Dans Sports
  • 24 juillet 2017
  • 564 Vues
Wellington for Burkina Faso – La suite!

Et voici la suite du carnet de bords des jeunes belges, amoureux de hockey, au Burkina Faso dans le cadre du projet « Wellington for Burkina Faso » !

A lire pour mieux comprendre le projet:

La grande arrivée du hockey belge au Burkina Faso avec « Wellington for Burkina Faso »

« Nous voici arrivés à la deuxième semaine de notre séjour au Burkina Faso.

Lundi, c’était journée repos. Vers 12h, nous avons décidé de partir seuls faire un tour au marché pour aller acheter quelques souvenirs. La balade fut assez mouvementée car tout les vendeurs voulaient qu’on aille faire un tour dans leur boutique. Après nous être perdu une heure dans Bobo, nous trouvons enfin le Mandé pour manger le repas du midi. Le soir, nous avons mangé un riz sauce arachide chez Abou.

Mardi, nous nous sommes rendu à la cascade de Banfora. Sur la route vers Banfora nous avons fait halte aux dômes de Fabedougou. Nous avons escaladé l’un d’entre eux et arrivés au sommet la vue était juste à couper le souffle !

Vers midi, nous sommes arrivés à la cascade. Directement, nous avons décidé de monter tout en haut de la cascade pour manger notre sandwich tout en observant le magnifique paysage. Après mangé, on décide d’aller se baigner dans la cascade. Le soir, nous avons gouté pour la première fois au tô d’igname qu’avait réalisé Sylvie, la doctoresse.

Mercredi, on a visité la vieille mosquée de Dioulassoba et le vieux Bobo. On en a profité pour acheter quelques souvenirs dont des batiks. L’après-midi, on a de nouveau donné entrainement au Stick Hockey Club de Bobo et cette fois-ci on était déterminé à gagner le match. Celui-ci s’est terminé sur une égalité 3-3, il faut le reconnaître ils sont très doués.

Jeudi, il était temps de dire au revoir aux enfants du quartier de Bolomakoté car nous devions nous rendre à notre prochaine destination : Koudougou. Après 4h de route, nous sommes arrivés à la villa où nous allions séjourner jusqu’à dimanche. Comme nous nous étions levés à 6h pour prendre le bus le matin, nous avons décidé de nous reposer l’après-midi.

Vendredi matin, nous avons donné entrainement dans la cour d’une école. C’était un chouette entrainement car les 3 clubs de Koudougou étaient réunis. Techniquement, ils ont tous déjà un super niveau mais tactiquement on voit qu’ils ne font pas assez de matchs. C’est pourquoi Gab à conseiller aux 3 clubs de se voir plus souvent pour faire des matchs l’un contre l’autre.

Samedi matin, on a donné entrainement dans un des clubs qui était présent la veille. La particularité de cette équipe c’est que le coach est parti au Bénin durant 2 ans et que c’était un jeune de l’équipe, Apollinaire, qui prenait le relais en donnant entrainement. Il était très motivé et arrivait à bien gérer les entrainements même avec les plus petits qui n’avaient jamais joué au hockey.

L’après-midi, on a de nouveau donné entrainement mais dans un autre club. L’entraineuse de ce club est Safi, c’est une joueuse de football. Safi est impressionnante car sans avoir eu de formation en Belgique, elle se débrouille déjà super bien, c’est la première joueuse qu’on a vu faire un shoot en revers au Burkina !

Dimanche, on a pris les voitures pour retourner à Ouagadougou. Sur le chemin, on s’est arrêtés à Sabou, la ville du président de la fédération, pour aller voir les caïmans sacrés. C’était très impressionnant d’être aussi proche de ces animaux qui peuvent rapidement attaquer.

C’est ici que ce termine notre deuxième semaine au Burkina »

Que pensez-vous de cet article?