Maroc/élections: les islamistes paient le prix de leur « ligne consensuelle »

Les islamistes au pouvoir au Maroc ont encaissé une déroute historique lors des élections générales, un séisme attribué à l’assouplissement de leur ligne politique depuis la révocation par le roi de leur ex-chef charismatique Abdelilah Benkirane, selon des analystes. Le Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste modéré) « a été sanctionné par sa ligne consensuelle