L’Algérie interpelle 22 individus soupçonnés d’être à l’origine des feux de forêt

L’Algérie interpelle 22 individus soupçonnés d’être à l’origine des feux de forêt

Vingt-deux pyromanes présumés ont été interpellés en Algérie dans le cadre de l’enquête sur les violents incendies de forêt qui ont coûté la vie à au moins 69 personnes, a déclaré vendredi le président algérien Abdelmadjid Tebboune. Les feux se sont déclarés lundi dans 17 wilayas (préfectures) sous des températures caniculaires. Selon les autorités, il existe des preuves que les incendies ont été délibérément déclenchés.

Dans une allocution télévisée jeudi soir, M. Tebboune a déclaré que parmi les 22 suspects figuraient 11 personnes de la préfecture durement touchée de Tizi Ouzou, située à environ 150 kilomètres à l’est de la capitale Alger.

Les médias algériens avaient rapporté en début de semaine que des individus avaient immolé par le feu un homme qu’ils soupçonnaient d’être responsable des incendies qui ravagent la préfecture.

Tous les feux qui étaient actifs à Tizi Ozou sont désormais éteints, a rapporté vendredi la protection civile algérienne. Sur les 100 incendies signalés jeudi dans le pays d’Afriquedu Nord, 76 ont été maîtrisés.

Deux bombardiers d’eau français sont arrivés en Algérie jeudi pour aider à lutter contre les flammes. Deux autres avions, en provenance d’Espagne, devaient les rejoindre vendredi et un autre, de Suisse, quelques jours plus tard.

L’Algérie, endeuillée, toujours en guerre contre les incendies ravageurs

Que pensez-vous de cet article?