Un journaliste assassiné dans l’est de la RDC

Un journaliste assassiné dans l’est de la RDC

Un jeune journaliste de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) est mort égorgé dans la nuit de samedi à dimanche à Rutshuru, au Nord-Kivu, province de l’est de la République démocratique du Congo (RDC) en proie à des violences armées, a-t-on appris de sources concordantes. Héritier Magayane, 26 ans, marié et père de deux enfants, travaillait depuis 2018 pour la station de Rutshuru de la RTNC, a indiqué à un correspondant de l’AFP un de ses collègues, Roger Sebyeradu.

Il a reçu un appel téléphonique d’un interlocuteur qui lui a donné rendez-vous et c’est là qu’il a été tué, égorgé, a précisé Luc Albert Bakole Nyengeke, administrateur militaire du territoire de Rutshuru.

Diverses bandes armées sévissent dans la région, mais le secteur concerné étant contrôlé par l’armée congolaise, ce meurtre pourrait être crapuleux, a-t-il supposé, tout en soulignant attendre le résultat de l’enquête ouverte dimanche matin.

« Nous pensons que son assassinat est lié au service », a estimé Roger Sebyeradu, « car après l’avoir tué ils sont même partis avec son téléphone ». Héritier Magayane animait notamment des émissions à destination des jeunes, leur conseillant de « donner la place à la paix » face à une insécurité chronique dans la région, a-t-il témoigné.

Le Nord-Kivu et la province voisine de l’Ituri sont depuis début mai sous état de siège, mesure exceptionnelle décrétée par Kinshasa pour tenter de mettre un terme aux activités de groupes armés qui terrorisent les populations depuis les années 90.

Que pensez-vous de cet article?