Côte-d’Ivoire: la CPI doit réexaminer la détention de Laurent Gbagbo

Côte-d’Ivoire: la CPI doit réexaminer  la détention de Laurent Gbagbo

Mercredi 19 juillet, la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a annulé un jugement de la Chambre de première instance et a ordonné à celle-ci de réexaminer la question de savoir si l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo doit être maintenu en détention ou remis en liberté, comme le demandent ses avocats. Il restera détenu entretemps.

Le jugement annulé date du 10 mars dernier, quand la Chambre de première instance avait décidé le maintien en détention de M. Gbagbo. La cour d’appel estime que la Chambre de première instance n’a pas suffisamment examiné si la détention de l’ex-chef d’Etat était raisonnable; qu’elle a fait une erreur en jugeant que le fait que l’accusé nie toute responsabilité dans les crimes qu’on lui reproche justifie le maintien en détention; qu’elle en a fait une autre en estimant que l’âge avancé de Laurent Gbagbo renforce son désir de fuite.

Il s’agit plus d’un jugement sur la forme que sur le fond, la cour d’appel ne suggérant pas ce que devrait être le résultat du nouvel examen des faits qu’elle requiert de la juridiction inférieure.

Que pensez-vous de cet article?