RDC : manifestation des étudiants après la mort de leur camarade tué par un policier

RDC : manifestation des étudiants après la mort de leur camarade tué par un policier

Des troubles ont éclaté lundi au campus de l’Université de Kinshasa où la police a réprimé une manifestation d’étudiants qui protestaient contre la mort samedi d’un de leurs camarades tué par un policier, ont constaté des journalistes de l’AFP. Cet étudiant, Honoré Shama, a été tué par un policier qui lui reprochait de ne pas porter de masque pendant l’enregistrement d’une vidéo dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

« Huit étudiants ont été interpellés et nous réclamons leur libération sans condition » et d’autres sont « blessés », a déclaré à l’AFP Philippe Kasongo, un étudiant de la faculté de Lettres.

Rameaux ou branches d’arbres à la main, les étudiants ont tenté à plusieurs reprises en vain de sortir de l’enceinte de leur campus, mais en ont été empêchés par la police anti-émeute.

« Nous protestons contre l’assassinat de notre camarade tué samedi par un policier alors qu’il réalisait un travail pratique. C’était une marche pacifique mais les policiers sont venus réprimer », a expliqué de son côté à l’AFP Daniel, étudiant à la faculté de Droit.

Le port du masque est obligatoire sous peine d’une amende de 10.000 francs congolais (5 dollars) en RDC, confrontée à une troisième vague de Covid-19, mais les policiers sont régulièrement accusés de tracasseries. Le pays a enregistré 48.503 cas, avec 1.023 décès depuis mars 2020.

Que pensez-vous de cet article?