Rwanda: le nouveau chef des armées en France: un ancien de l’opération « Turquoise »

  • Dans Rwanda
  • 19 juillet 2017
  • 3379 Vues
Rwanda: le nouveau chef des armées en France:  un ancien de l’opération « Turquoise »

Par Marie-France Cros

Après la démission, mercredi, du chef des armées françaises, le général Pierre de Villiers – un fait sans précédent sous la Vème République française – en raison d’un désaccord avec le président Emmanuel Macron sur le budget de la Défense, en baisse de 850 millions d’euros, on annonçait à Paris, la nomination, pour le remplacer, du général François Lecointre.

Selon le porte-parole du président Macron, Christophe Castaner, le chef de l’Etat considère le nouveau nommé comme « un héros, reconnu comme tel dans l’armée ».

Au Rwanda

Le général Lecointre était jusqu’ici le chef du cabinet militaire du Premier ministre Edouard Philippe. Issu de l’école militaire Saint-Cyr, le général Lecointre a notamment été actif au Rwanda lors de l’opération Turquoise en 1994, rappelle l’agence Belga, et pendant les conflits qui ont ravagé l’ex-Yougoslavie. Il avait intégré Matignon en 2016, d’abord sous les socialistes Manuel Valls et Bernard Cazeneuve puis sous Edouard Philippe.

L’opération « Turquoise », sous couvert de visées humanitaires, avait servi à la France de François Mitterrand – qui avait appuyé les génocidaires rwandais avant et pendant le génocide (un million de morts) – à exfilter du Rwanda vers le Zaïre de Mobutu le gouvernement et l’armée génocidaires ainsi que plus d’un million de civils hutus dont une grande partie étaient impliqués dans les massacres. La RDCongo paie toujours, aujourd’hui, les conséquences de cette opération, par la présence sur son territoire de divers groupes armés issus des génocidaires, qui sèment la terreur dans les deux Kivu (est du Congo, à la fronrière rwandaise).

Emmanuel Macron avait multiplié, ces derniers jours, les rappels à l’ordre sévères à l’égard du général de Villiers – par ailleurs frère cadet de l’homme politique de droite Philippe de Villiers.

Que pensez-vous de cet article?