Covid-19: campagne de vaccination dans les prisons du Maroc

Covid-19: campagne de vaccination dans les prisons du Maroc

Le Maroc a vacciné près de 4.000 détenus dans le cadre d’une campagne de vaccination contre le coronavirus lancée en mars afin d’immuniser la population carcérale, a indiqué mercredi l’administration pénitentiaire.

Le but de cette campagne, lancée quelques semaines après la campagne nationale, est d’atteindre progressivement « une immunité collective pour 80% des détenus », a souligné le responsable santé de l’administration pénitentiaire (DGAPR), Taoufiq Abtal.

« C’est une opération pionnière dans le monde », a-t-il dit, en soulignant son « bon déroulement » au cours d’une visite de presse à la prison d’Al Arjat, près de Rabat.

Les 78 prisons du pays comptent près de 85.000 détenus, dont 45% en détention provisoire, avec un « problème chronique » de « surpeuplement carcéral », selon la DGAPR – surface moyenne par détenu de 1,8 m2, selon la Cour des comptes, taux d’occupation de plus de 250% dans certains établissements, selon l’Observatoire des prisons.

Depuis fin janvier, quelques 8 millions de Marocains ont reçu la première dose du vaccin contre le covid-19 et près de 5 millions la deuxième dose, selon les derniers chiffres officiels.

La campagne de vaccination en milieu carcéral concerne actuellement les détenus de plus de 45 ans ou atteints de maladies chroniques, purgeant leur peine et en préventive.

L’épidémie est en net recul dans le royaume où plus de 517.000 cas ont été officiellement enregistrés, dont 9.131 décès.

Le Maroc a assoupli récemment les restrictions liées à la pandémie, en allégeant la durée du couvre-feu nocturne, tandis que l’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 10 juin.

Les frontières sont fermées depuis un an et les vols spéciaux dérogatoires ont été suspendus avec 54 pays jusqu’au 10 juin.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos