Soudan du Sud: trois officiers de sécurité tués dans une embuscade

Soudan du Sud: trois officiers de sécurité tués dans une embuscade

Trois officiers de sécurité sud-soudanais chargés de protéger le gouverneur d’un Etat du sud du pays ont été tués dans une embuscade sur une route importante pour le commerce avec la RDC et l’Ouganda, a annoncé vendredi le porte-parole du gouverneur. Ils faisaient partie d’un convoi d’officiers de sécurité et de policiers assignés à l’escorte d’Emmanuel Adil Anthony, gouverneur de l’Etat d’Equateur central, où se trouve la capitale, Juba, qui se rendait en avion dans la ville de Yei.

« Le gouverneur était en mission officielle (…) pour rencontrer les déplacés internes à Yei », a expliqué à l’AFP son porte-parole, Derick Derickson.

L’embuscade s’est produite jeudi après-midi au sud de Juba, sur la route menant à Yei, un important carrefour pour le commerce avec la République démocratique du Congo (RDC) et l’Ouganda voisins, selon la même source.

« Nous avons trois morts confirmés », a indiqué le porte-parole, imputant l’attaque au Front national du salut (NAS) dirigé par l’ancien général Thomas Cirillo Swaka.

Des combats et accrochages se produisent régulièrement dans cette région entre l’armée et les rebelles du NAS, non signataire de l’accord de paix de septembre 2018, et qui a déjà démenti par le passé toute implication dans de telles embuscades.

Cet accord, censé mettre un terme à une guerre civile qui a fait plus de 380.000 morts et 4 millions de déplacés depuis décembre 2013, a abouti à la formation d’un gouvernement d’union nationale en 2020.

De nombreux véhicules civils et de transport commercial ont été attaqués ces derniers mois sur la route Juba-Yei ainsi que sur la route Juba-Nimule, qui conduit en Ouganda.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos