RDC: le président Tshisekedi visite Lubumbashi, capitale du Katanga

RDC: le président Tshisekedi visite Lubumbashi, capitale du Katanga

Le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi s’est rendu mercredi à Lubumbashi, fief de son prédécesseur Joseph Kabila et capitale du Katanga minier, où il a accusé les investisseurs étrangers de s’accaparer les richesses du pays au détriment des Congolais.

L’avion présidentiel a été accueilli à son arrivée peu après 17H00 locales (15H00 GMT) par des centaines de partisans en fête qui ont envahi le tarmac de l’aéroport, a constaté un correspondant de l’AFP.

Dans un communiqué, la présidence y a vu « la preuve » que le chef de l’Etat « a conquis la ville de Lubumbashi ».

« Je vous félicite pour votre résistance face aux manipulateurs diaboliques qui ont voulu séparer le Katanga du reste du Congo. Le Katanga fait partie du Congo, et les Katangais sont bel et bien des Congolais », a déclaré M. Tshisekedi peu après son arrivée, sur une place du centre-ville, devant une foule en liesse.

« Que nul ne vous trompe avec les discours démagogiques et manipulateurs », a-t-il lancé sous les applaudissements.

Lubumbashi est la capitale du Haut-Katanga, riche en cobalt dont la RDC est le premier producteur mondial, et en cuivre. La province est issue de la division de l’ex-province du Katanga en quatre en 2015. Le Katanga est surtout le fief de l’ex-président Joseph Kabila (au pouvoir de 2001 à 2019).

C’est la première visite de M. Tshisekedi (élu en décembre 2018) au Katanga depuis qu’il a rompu en décembre 2020 la coalition qu’il formait avec le camp Kabila, après deux ans et demi de cogestion du pays.

Kabila s’était replié dans la région après la fin de cette alliance, et y séjourne régulièrement depuis dans ses propriétés.

« Demain j’irai à Kolwezi (importante ville minière, ndlr) pour voir des choses qui ne me plaisent pas », a par ailleurs annoncé le chef de l’Etat. « Il n’est pas normal que les gens qui viennent exploiter notre minerai deviennent de plus en plus riches, et nous, nous continuons à croupir dans la misère », a-t-il dénoncé.

« Nous allons discuter avec les investisseurs pour y voir plus clair (…) Ils nous ont trop volé (…), c’est pour ça que je viens parler aux miniers pour leur exprimer ma conception des choses », a-t-il affirmé.

« Je ne veux pas leur faire la guerre, mais leur faire comprendre que notre philosophie c’est le peuple d’abord, qu’ils travaillent pour le Congo et les Congolais », a ajouté M. Tshisekedi.

Que pensez-vous de cet article?