Cameroun: cinq ans de prison pour deux personnes transgenres accusées d’homosexualité

Cameroun: cinq ans de prison pour deux personnes transgenres accusées d’homosexualité

Deux personnes transgenres ont été condamnées au Cameroun à cinq ans de prison et une amende équivalente à 305 euros chacun, a fait savoir un tribunal local mardi soir. Les deux individus, dont l’un est une personnalité connue sur internet, ont été arrêtés début février à Douala, la capitale économique du Cameroun, notamment pour « tentative d’homosexualité ». Leur avocat a indiqué mercredi qu’il ferait appel du verdict de ses deux clients condamnés à la peine maximale prévue dans le cadre de la répression pénale des pratiques homosexuelles.

Au Cameroun, l’homosexualité est illégale. Selon l’organisation de défense des droits humains, Human Rights Watch (HRW), les forces de sécurité camerounaises ont détenu arbitrairement, menacé ou maltraité au moins 24 personnes depuis février, les accusant de « rapports sexuels entre personnes de même sexe » ou de « non-conformité avec son propre sexe ».

Les personnes transgenres, qui revendiquent une identité de genre différente de celle qui leur a été assignée à la naissance, sont régulièrement victimes de discriminations dans ce pays d’Afrique centrale.

Que pensez-vous de cet article?