RDC : Pour accueillir le président « on fait les poches des entreprises du Lualaba »

RDC : Pour accueillir le président « on fait les poches des entreprises du Lualaba »

Félix Tshisekedi est attendu ce jeudi 12 mai dans le Lualaba. Au menu, diverses inaugurations dont le siège du bâtiment de la Banque centrale du Congo à Kolwezi, mais aussi l’usine d’acide sulfurique de l’entreprise KCC.

La vice-gouverneur et gouverneur ad-interim Mme Fifi Masuka entend faire de cette journée une grande réussite. Pour mener à bien cet accueil présidentiel, les représentants de la Fédération des entreprises du Congo (FEC)  étaient conviés dans la salle de réunion du gouvernement provincial ce lundi après-midi. « Il était 15 heures quand la réunion à débuté », explique une source présente  à cette réunion.

Pas vraiment de débat, juste une liste 5 points que Madame le gouverneur-adjoint a dressé aux membres de la FCC chargés de répercuter rapidement à l’ensemble des entrepreneurs du Lualaba.

Premier point, la journée sera chômée, a annoncé Madame Masuka, qui a aussi expliqué, un peu plus tard, devant les responsables de la société civile : « C’est férié, pour qu’il n’y ait pas de raison. Tout le monde doit être là ». 

Aux membres de la FEC, la demande était un peu plus précise. « Ce sera chômé mais nous sommes priés de mobiliser entre 50 et 100 travailleurs qui devront venir avec leurs calicots », explique un entrepreneur pas très heureux de cette « invitation ». « Nous sommes aussi priés de prendre en charge  les déplacements de nos travailleurs qui devront occuper des places précises indiquées par le protocole d’Etat. Et, comme si ça ne suffisait pas, on nous demande une contribution de toute nature qu’il fallait communiquer au secrétaire exécutif du gouvernement, M. A.K.K.  Sans oublier qu’on était prié de donner des noms des travailleurs réquisitionnés pour ce mercredi 9 h du matin dernier délai ».

« Honnêtement, la province nous met une fois de plus à contribution pour attirer les bonnes grâces de la présidence. Cela ne nous amuse plus du tout », conclut un responsable de société installée au Lualaba, passablement de mauvaise humeur. « On nous fait les poches pour se faire bien voir. Quel gaspillage ».

Que pensez-vous de cet article?