RDC: 21.000 personnes déplacées depuis fin mars au Kasaï

RDC: 21.000 personnes déplacées depuis fin mars au Kasaï

Vingt et un mille personnes ont été déplacées depuis fin mars dans la région du Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC), par des violences qui ont opposé deux communautés rivales, a alerté vendredi le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR). « Environ 21.000 Congolais – principalement des femmes et des enfants – ont été déplacés depuis le 28 mars à la suite d’affrontements entre les groupes ethniques Luba et Kuba dans la localité de Bakwakenge au Kasaï » dans le Sud du pays, à la frontière avec l’Angola, indique Babar Baloch, un porte-parole du HCR dans un communiqué.

Le 29 mars, 13 personnes membres de la communauté Kuba ont été tuées à l’arme blanche dans des affrontements avec des membres de la communauté rivale Luba. Beaucoup d’autres ont « été blessées et 190 maisons ont été incendiées », ajoute-t-il.

Depuis des décennies un conflit opposent les deux communautés sur le contrôle et la gestion des terres.

La région du Kasaï avait sombré dans des violences entre septembre 2016 et mi-2017, lors de l’insurrection des miliciens du chef coutumier Kamuina Nsapu, tué par les forces de sécurité en août 2016. Le conflit a fait 3.400 morts, déplacé 1,4 million de personnes en RDC et contraint 35.000 à chercher refuge en Angola.

Que pensez-vous de cet article?