En librairie: des historiens rendent hommage au Belge Jan Vansina

En librairie: des historiens rendent hommage au Belge Jan Vansina

Des historiens, linguistes et anthropologues, sous la direction du professeur congolais Isidore Ndaywel, publient chez L’Harmattan un ouvrage collectif réunissant des contributions diverses sur l’histoire et la culture de l’Afrique centrale, en hommage au grand historien de l’Afrique et anthropologue que fut le Belge Jan Vansina. Paradoxe: celui-ci est plus célébré aux Etats-Unis qu’en son pays natal et apprécié au Congo comme « le tout premier historien de la sous-région d’Afrique centrale à avoir été présent dans les premiers combats de réhabilitation des histoires africaines, au lendemain des indépendances ».

Les différents auteurs y présentent des articles variés, touchant aussi bien à la vie quotidienne dans la forêt (Isidore Ndaywel), la place de la vache dans le Bushi ancien (Jean-Marie Bashizi Musharhamina), l’esclavage dans le royaume kuba (Belepe Bope Mabintch), la sculpture holo du Haut-Kwanga (Bibiane Niangi Batulukisi), les conséquences durables pour la région de Kole, au Sankuru, de la mort du lieutenant Fisch sous l’EIC ou les associations culturelles et politiques dans les Copperbelts congolais et zambien (Donatien Dibwe dia Mwembu), qu’à l’aventure de Nigérians ayant migré au Congo et voyagé en Europe à la fin du XIXe siècle (Mathieu Zana Etambala), les traditions orales de l’ancien royaume du Burundi (Emile Mworoha) ou les difficultés pour traduire des concepts de cultures orales en français (Clémentine Faïk-Nzuji).

« Afrique centrale et ancienne – Histoire et culture – En partage avec Jan Vansina », sous la direction d’Isidore Ndaywel è Nziem. Ed. L’Harmattan, 372 pp, 38 €

Que pensez-vous de cet article?