200.000 vaccinations en trois jours au Rwanda

200.000 vaccinations en trois jours au Rwanda

Le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, a visité dimanche, en compagnie de Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de la Francophonie et ancienne ministre rwandaise des Affaires étrangères, et de la députée européenne Chrysoula Zacharopoulou, le centre de santé de Mayange (Bugesera) où, depuis vendredi dernier, on a commencé à injecter les vaccins obtenus dans le cadre de l’initiative Covax. En trois jours, 198 453 personnes ont été vaccinées dans le pays. Une opération dont pourrait s’inspirer la Belgique, qui multiplie les faux départs de sa campagne de vaccination, officiellement commencée fin décembre.

L’intitiative Covax a été lancée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS, une agence de l’Onu), l’Union européenne, la France et la Fondation Gates, pour permettre l’accès des pays les plus pauvres aux vaccins contre le Covid-19. Il est prévu de distribuer 2 milliards de doses de vaccins d’ici la fin 2021 dans 200 pays, dont 92 pays pauvres et à revenu moyen.

Le président rwandais Paul Kagame s’est exprimé à plusieurs reprises, ces dernières semaines, pour souligner l’importance d’un accès de tous, sur la planète, aux vaccins. Fin février, 200 millions de doses avaient été injectées dans le monde, dont 45% dans les pays riches du G7. En valeur absolue, ce sont les Etats-Unis qui font la course en tête, devant la Chine, le Royaume-Uni, l’Inde et Israël; ce dernier pays est celui qui a vacciné la plus grosse proportion de sa population (la moitié). L’Union européenne s’est, en revanche, illustrée par ses ratés.

Pays de 12 millions d’habitants, le Rwanda a recensé un peu plus de 17.000 cas et 236 morts, après avoir mis en place les mesures parmi les plus strictes d’Afrique contre le Covid-19.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos