RDCongo: la désacralisation de Kabila: sa Garde Républicaine remplacée par des policiers

RDCongo: la désacralisation de Kabila: sa Garde Républicaine remplacée par des policiers

Par Marie-France Cros.

Plusieurs centaines de Gardes Républicains (GR) qui protégeaient l’ex-président Joseph Kabila, sa famille et ses propriétés dans tout le Congo depuis plusieurs années ont été renvoyés dans leur unité d’origine ces derniers jours. Ce mouvement, spectaculaire, est un indicateur remarqué des succès du président Félix Tshisekedi dans son bras de fer avec son prédecesseur et mentor.

Le mouvement avait été amorcé il y a quinze jours lorsqu’avaient été enlevées les barrières – avec Gardes Républicains (GR), voitures blindées et chars – qui empêchaient la circulation dans la rue où Joseph Kabila réside à Kinshasa. Seuls quelques GR montaient encore la garde devant sa villa du quartier GLM. Cela avait provoqué un afflux de curieux venus voir, en taxi ou voiture privée, la maison de celui qui régna 18 ans au moins sur le Congo.

Joseph Kabila est à Abu Dhabi

Des centaines de GR

La semaine dernière, la décision a été prise de lui retirer les centaines de GR affectés à la garde de ses propriétés. La loi prévoit en effet que les anciens chefs d’Etat ont droit à une protection policière, pas militaire. Joseph Kabila aura dorénavant 75 policiers affectés à cette tâche.

Le fait que « le Président honoraire » avait gardé la GR – dont la loi prévoit qu’elle protège le chef de l’Etat – en partage avec Félix Tshisekedi disait clairement aux Congolais que le pouvoir était partagé entre les deux hommes. Le retour à la loi en la matière est donc vu par l’opinion publique comme une désacralisation de l’ancien tout puissant Joseph Kabila.

Dans le même ordre d’idées, les barrières bloquant depuis vingt ans l’accès au monument à Laurent Désiré Kabila à Kinshasa, qui n’étaient levées que le jour anniversaire de sa mort, le 16 janvier, pour permettre l’accès au public, ont été supprimées vendredi dernier. Dès ce week-end, des jeunes mariés et des familles sont venus s’y faire photographier.

Afflux de troupes fraîches à Lubumbashi

Au Katanga, Lubumbashi a bruissé de rumeurs tout le week-end avec le départ des GR affectés aux propriétés de Joseph Kabila, alors que samedi et dimanche sont arrivés quelque 1800 autres GR destinés à renforcer la protection de la ville contre les attaques de « jeunes drogués » – comprendre les Bakata Katanga, milice maï maï sécessionniste dont le chef, Gédéon Kyungu, qui s’était rallié à Joseph Kabila en 2016, est en fuite. Une telle attaque a encore eu lieu le week-end des 13-14 février et s’est soldée officiellement par douze morts. Ces troupes fraîches se sont fait voir en ville.

Enfin, ce dimanche soir, celui qu’on n’appelle plus « le Président honoraire » mais « le sénateur à vie », a quitté sa ferme à l’entrée de Lubumbashi pour gagner en avion la Zambie et, de là, les Emirats arabes unis. Selon son conseiller Kikaya bin Karubi, il s’agit de répondre à une invitation de longue date et Joseph Kabila ne demeurera à Abu Dhabi que trois jours.

https://www.facebook.com/watch/?v=3357690337703582

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos