La famille de Paul Rusesabagina presse le gouvernement belge à intervenir rapidement

La famille de Paul Rusesabagina presse le gouvernement belge à intervenir rapidement

La famille de Paul Rusesabagina et son avocat, Me Vincent Lurquin, ont pressé vendredi le gouvernement belge à intervenir rapidement alors que le procès pour terrorisme à l’encontre de l’opposant au régime rwandais a débuté mercredi à Kigali. Ils demandent le transfèrement de Paul Rusesabagina afin qu’il puisse être jugé en Belgique et non au Rwanda où « il n’aura pas droit à un procès équitable », ont-ils indiqué lors d’une conférence de presse en ligne.

« On sait que la ministre des Affaires étrangères (Sophie Wilmès) et le gouvernement insistent sur le fait qu’on a accès à l’assistance consulaire. Mais elle n’est pas effective. Papa n’a toujours pas accès à ses médicaments. L’assistance consulaire doit l’aider à avoir accès à ses avocats et ça n’a toujours pas été possible. Les mesures doivent être plus fortes. Ils doivent demander que le procès se tiennent en Belgique. Il n’aura pas un procès équitable au Rwanda », a martelé sa fille, Carine.

Rwanda: l’opposant Paul Rusesabagina devant ses juges

Me Lurquin a par ailleurs insisté sur le fait que son client a bien la nationalité belge, et plus rwandaise comme l’affirment les autorités rwandaises. « Il n’est que Belge. L’aide consulaire n’aurait pas pu se faire s’il avait la double nationalité », a-t-il insisté, ajoutant que le procès doit se poursuivre en Belgique, où une enquête est toujours en cours. « Il y a un dossier ouvert en Belgique, qui n’est pas encore clôturé, ce qui nous permet de demander un transfèrement », a ajouté l’avocat qui s’interroge: « pourquoi la Belgique continue-t-elle à se taire? »

Me Lurquin est aussi revenu sur l’arrestation de son client au Rwanda en août dernier, en provenance de Dubaï, alors que ses proches affirment qu’il pensait se rendre au Burundi voisin. Après consultation de documents dans le cadre du procès, « nous pouvons affirmer ce que l’on disait déjà depuis cinq mois et demi: Paul a été enlevé. Le jet privé dans lequel Paul Rusesabagina est monté a été affrété par le RIB, le Rwanda Investigation Bureau (l’équivalent rwandais du FBI, ndlr) ».

Le procès de M. Rusesabagina, qui a inspiré le film « Hotel Rwanda » sur le génocide de 1994, s’est ouvert mercredi à Kigali, lors d’une séance où l’ancien hôtelier, accusé entres autres de terrorisme, a contesté le droit du tribunal à le juger.

Il est aujourd’hui visé par 13 chefs d’accusation, dont ceux de terrorisme, meurtre et financement de rébellion, pour son soutien présumé au Front de Libération nationale (FLN), groupe rebelle accusé d’avoir mené ces dernières années des attaques meurtrières au Rwanda. Il comparaissait avec 20 autres co-accusés.

Féroce critique du régime du président rwandais Paul Kagame, M. Rusesabagina vivait en exil depuis 1996 aux Etats-Unis et en Belgique, un pays dont il a obtenu la nationalité. Il a été arrêté fin août à Kigali.

Ce procès a suscité de nombreuses réactions internationales: les Etats-Unis, qui lui ont décerné la médaille présidentielle de la liberté en 2005, ont demandé un procès équitable et le Parlement européen a réclamé sa libér

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos