Rwanda: arrestation d’une Youtubeuse controversée

Rwanda: arrestation d’une Youtubeuse controversée

Une Youtubeuse controversée, Yvonne Idamange, a été arrêtée lundi à Kigali, accusée de troubles à l’ordre public et d’avoir blessé un policier d’un coup de bouteille à la tête en résistant à son arrestation.

La quadragénaire, qui se présente comme mère de quatre enfants, n’aura pas fait long feu sur les réseaux sociaux, où elle est apparue pour la première fois fin janvier, semble-t-il, une Bible à ses côtés, qu’elle compare à « une arme ». Elle a immédiatement reçu le soutien de groupes d’opposants à l’étranger.

Contre le confinement

Dans un discours en kinyarwanda du début février, traduit en anglais par un de ses admirateurs, elle a vertement critiqué les mesures de confinement anti-Covid prises par les autorités rwandaises, dont la fermeture des églises, et les difficultés économiques ainsi créées pour la population. Elle souligne que pour des « épidémies » précédentes – elle cite le cancer et le sida – « il n’y a pas eu de confinement ». Elle assure que plus d’adolescentes sont tombées enceintes pendant le confinement qu’auparavant et s’en prend à l’épouse du Président, Janet Kagame, qui patronne une institution d’aide aux jeunes filles: fait-elle quelque chose pour ces nouvelles mères adolescentes? Enfin, elle incite à se méfier des vaccins anti-Covid-19 et assure que respirer à travers un masque buccal rend plus vulnérable au coronavirus.

En même temps, elle reproche au chef de l’Etat, à son épouse, aux « généraux » de ne pas apparaître pour rassurer les Rwandais en ces temps de coronavirus. Elle interpelle en particulier le général James Kaberebe, conseiller du chef de l’Etat, d’une manière ambiguë: parle-t-elle du virus ou de politique? « Tu as la clé pour ramener la paix parmi les Rwandais si tu le veux, dès maintenant, tu as la clé pour faire quelque chose.  Attends-tu que Dieu lui-même te dise de faire quelque chose pour que les Rwandais soient libres? Sois patient et sois courageux! Sois courageux au moins une fois dans ta vie, libère les Rwandais, stp essaie, essaie enfin ».

« Libérer la force de la majorité »

« Il est temps que nous, Rwandais, nous libérions de la peur et sachions ce que nous devons faire à notre avantage et libérions la force de la majorité », dit-elle aussi. Même si Yvonne Idamange se présente comme une survivante du génocide, cette phrase est forcément comprise, au Rwanda, comme évoquant la majorité ethnique hutue, puisque c’est ainsi que les génocidaires ont incité les populations à massacrer la minorité ethnique tutsie.

Selon RFI, lundi, elle affirmait sur une vidéo que le président Paul Kagame était mort depuis longtemps, ce qui ne l’aurait pas empêchée d’appeler à manifester contre lui en brandissant des Bibles.

Selon le journal « The New Times » (officieux), on lui reproche des comportements « mêlant politique, criminalité et folie ». Le journal rappelle que l’article 204 du code pénal prévoit des peines de 10 à 15 ans de prison pour ceux qui incitent au soulèvement contre le gouvernement ou contre une partie de la population.

Que pensez-vous de cet article?