Opinion: en RDC, les soupes faites dans les vieilles casseroles ne sont pas toujours les meilleures

Opinion: en RDC, les soupes faites dans les vieilles casseroles ne sont pas toujours les meilleures

Par Venance Muthoma.

L’histoire est un perpétuel recommencement.

Mboso Kodia, de l’Union sacrée est… candidat unique pour la présidence de la chambre basse du parlement congolais ! Et Kabund-a-Kabund, candidat unique de l’union sacrée pour le poste de premier vice-président. Cela ne vous rappelle rien ? Petit rappel historique.

Mboso, membre du MPR mobutiste depuis 1977, fut ministre du gouvernement Nguz en 1991, ministre du gouvernement Birindwa en 1993; membre du FCC et aujourd’hui membre de l’Union sacrée

Vous savez ce que cela veut dire le M.P.R ? Ce parti où tous les candidats étaient élus avec un peu moins de 100 %, disons quand le score était serré à 99,9  % ? Facile quand on est seul candidat…

Le M.P.R (Mouvement Populaire de la révolution) fut parti unique, « parti-Etat » dont tous les Zaïrois étaient membres d’office, du ventre de leur maman jusqu’à la tombe. C’était l’époque que tous ont décriée et où personne ne pouvait penser autrement que par la pensée dominante. « Olinga olinga te, ozali membre ya MPR » était le slogan (que tu le veuilles ou pas tu fais partie du MPR). Aujourd’hui, que tu le veuilles ou pas, tu es membre de l’Union sacrée ?

Que deviennent nos donneurs de leçons de démocratie ? Pour « changer les pratiques mafieuses et autocratiques » de l’ancien régime, faut-il cautionner à ce point les pratiques dignes du parti unique ?

Personne n’ouvre la bouche du côté de l’Eglise catholique et de sa très neutre conférence épiscopale  ! Pas un son non plus de la part de la Troïka. Ni à la SADC, ni à l’Union africaine, ni à l’ONU… A l’alternance, on peut tout pardonner !

Et surtout, ce sont ceux qui étaient au pouvoir auparavant qui ont fauté. Il est très facile de trouver un coupable pour les malheurs du peuple congolais :

·       les 18 dernières années ? Joseph Kabila!

·       4 ans avant lui ? Laurent-Désiré Kabila!

·       32 ans avant ? Joseph-Désiré Mobutu!

·       5 ans après l’indépendance ? Joseph Kasa Vubu !

·       80 ans avant ? les Belges

Ces gens ont-ils dirigés seuls et conduit la RDCongo là où elle est ? Certainement pas. En RDC se vérifie mieux qu’ailleurs l’adage selon lequel il n’y a pas de mauvaises troupes, seulement de mauvais généraux. Personne pour endosser la responsabilité d’une classe politique médiocre.

Quelqu’un s’est plaint un jour de n’avoir pas réussi à changer l’homme politique congolais ! Sur ce point, on ne peut qu’être d’accord avec son analyse. Qu’est ce qui motive ces « honorables » députés pour expliquer la transhumance vers l’Union sacrée à laquelle nous assistons aujourd’hui ? Est-ce la perspective de passer dans ce lavoir appelé Union sacrée – ou sucrée, selon le côte où on se trouve – où les plus méchants d’hier viennent s’acheter une virginité ? L’espoir de garder leurs confortables émoluments, face à la crainte que le Président dissolve l’Assemblée nationale, parce qu’élus ou nommés (comme d’autres), ils ne sont pas sûrs d’être réélus ? N’ayant, pour la plupart, jamais connu le chômage et la misère du Congolais de la rue, comment s’imaginer, en effet, une vie sans les émoluments, sans les collaborateurs dévoués et sans les honneurs dus à votre rang ? La panse avant la pensée.

Même la Kabilie, à ses heures les plus sombres, faisait semblant d’avoir des candidats de l’opposition, sachant qu’ils ne gagneraient pas. Mais au temps de l’Union sacrée, si tu ne marches pas comme le veut la 12è rue de Limete (siège du parti présidentiel UDPS), cela peut être risqué !

Ce sont les membres du « bureau d’âge » temporaire, à la tête de l’Assemblée nationale, eux-mêmes candidats, qui décident qu’ils préfèrent être des candidats uniques et écartent tous les autres. Conflits d’intérêts, dites-vous ? Non… l’Union est sacrée.

Utiliser les mêmes méthodes que celles qu’on a décriées et combattues hier permet-il d’avoir un Congo nouveau ? Certainement pas. On prend les mêmes et on recommence. Quel cirque ! Je ne crois pas qu’à Beni (Nord-Kivu), occupée à enterrer les morts de tueries quotidiennes, on trouve cela amusant…

Et ces enfants en âge scolaire qui sont laissés sans perspective de réouverture d’école pour cause de coronavirus ? Ceux qui ont connu les conséquences néfastes des « années blanches » du début des années 90 s’inquiéteraient ! Mais pas nos « honorables », qui étaient déjà ministres à l’époque pour certains – tiens, tiens ! Fabriquer une génération des crétins ne leur pose pas de problème; on aura toujours besoins de gens à envoyer affronter les balles de la soldatesque à la solde du guide éclairé du moment.

Dans l’euphorie provoquée par le renversement des forces politiques en présence (si cela se vérifie sur le long terme), on se met à cautionner les pratiques les plus condamnées hier. La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent, disait Albert Einstein. En RDC, on reprend les mêmes depuis 20 , 30 , 40 ou 50 ans et on s’étonne du niveau de délabrement avancé dans lesquels vivent les Congolais. Il ne faut pas chercher ailleurs le coupable du drame du Congo.

Que pensez-vous de cet article?