Israël/Maroc: des groupes de travail pour renforcer la coopération

Israël/Maroc: des groupes de travail pour renforcer la coopération

Israël et le Maroc ont annoncé vendredi la création de groupes de travail en vue de renforcer la coopération bilatérale, après avoir normalisé en décembre dernier leurs relations. Lors d’un entretien téléphonique, le conseiller à la sécurité nationale israélienne, Meir Ben-Shabbat, et le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, ont « convenu de mettre sur pied des groupes de travail qui œuvreront en vue d’accords de coopération dans de nombreux domaines », a indiqué le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Ils travailleront entre autres sur « des investissements, l’agriculture, l’eau, l’environnement, le tourisme, la science, l’innovation, l’énergie », a indiqué le bureau de M. Netanyahu dans un communiqué.

Sollicité par l’AFP, le ministère marocain des Affaires étrangères a confirmé ces informations.

Les groupes de travail échangeront dans un premier temps en visioconférence en raison de la pandémie de Covid-19, mais une délégation marocaine de haut rang pourrait se rendre en Israël en février, selon les deux ministères.

Ben-Shabbat devrait également mener une délégation au Marocen février, selon ces sources.

« Les deux hauts responsables ont échangé sur le grand potentiel de collaboration qui bénéficiera non seulement au Maroc et à Israël, mais aussi à la région toute entière », a affirmé le bureau de M. Netanyahu.

Le Maroc a été le quatrième pays arabe à annoncer en 2020 la normalisation de ses relations avec Israël, après les Emirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan, sous l’impulsion de l’administration de l’ancien président américain Donald Trump.

Mardi, l’Etat hébreu a annoncé la réouverture d’une mission diplomatique à Rabat, 20 ans après la fermeture de sa représentation.

Les deux pays avaient signé en décembre dans la capitale marocaine un accord de normalisation de leurs liens parrainé par les Etats-Unis, avec des accords bilatéraux centrés sur les liaisons aériennes directes, la gestion de l’eau, les connexions des systèmes financiers et un accord d’exemption de visa pour les diplomates.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos