RDCongo: procès irrégulier, selon les avocats de Ngoy Mulunda

RDCongo: procès irrégulier, selon les avocats de Ngoy Mulunda

Le collectif d’avocats qui défend le pasteur Daniel Ngoy Mulunda s’est retiré de la procédure judiciaire mercredi pour protester contre « des conditions qui frisent la violation des dispositions légales ».

Daniel Ngoy Mulunda avait été arrêté lundi dernier, en liaison apparemment avec un « prêche » prononcé le 16 janvier à l’occasion d’une commémoration de l’assassinat de Laurent Kabila, père et prédecesseur de Joseph Kabila à la tête de l’Etat. Ce prêche est considéré par beaucoup comme un discours politique « sécessionniste ». Le pasteur a ainsi annoncé que si les Congolais ne voulaient pas que le Katanga fasse sécession, il fallait « respecter » Joseph Kabila – en difficulté politique depuis décembre et réfugié au Katanga.

https://afrique.lalibre.be/57562/rdcongo-tensions-au-katanga-frottements-ethniques-et-manipulation-politique-videos/

Mardi, les avocats de l’accusé attendaient le procès de leur client à la prison de la Kasapa lorsque, à 16h30, on est venu leur dire qu’il n’aurait pas lieu ce jour-là. Selon un des défenseurs du pasteur, cependant, le tribunal a siégé de nuit, « de 19h à 22h », mardi, sans l’accusé ni ses avocats, selon une procédure dite « de flagrance ». Mercredi, alors que les avocats pensaient que le procès allait ouvrir, ils se sont rendus compte qu’il « se poursuivait ». Ils ont plaidé pour l’abandon de la procédure de flagrance et l’ouverture du procès dans les règles – en présence de l’accusé – sans succès. Ils ont interjeté appel sur ce point mais le tribunal n’a pas suspendu le procès en attendant l’issue de l’appel. En conséquence de quoi, le collectif d’avocats a pris la décision de se retirer et de dénoncer les conditions de la procédure judiciaire.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos