Soudan : Le président Bechir, recherché par la CPI, bientôt à Moscou

Soudan : Le président Bechir, recherché par la CPI, bientôt à Moscou

Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d’un mandat d’arrêt international, se rendra à Moscou pour la première fois en août prochain, à l’invitation de son homologue russe, a annoncé lundi le ministre des Affaires étrangères à Khartoum.

Cette annonce intervient avant une décision attendue le 12 juillet du président américain Donald Trump sur une levée de certaines sanctions imposées depuis 20 ans au Soudan.

« Le président Béchir se rendra en Russie durant la seconde quinzaine d’août, suite à l’invitation du président Vladimir Poutine », a déclaré le ministre soudanais des Affaires étrangères, Ibrahim Ghandour dans un communiqué. Cette visite vise à renforcer les relations bilatérales dans les domaines de l’économie, du commerce et de la politique, a-t-il précisé. « La Russie a été un soutien majeur du Soudan au sein du Conseil de sécurité de l’ONU et d’autres organisations internationales et il y a eu une coopération continue entre les deux pays à tous les niveaux », a déclaré M. Ghandour.

Une annonce inhabituelle

Selon des analystes, c’est la première fois qu’un voyage à l’étranger de M. Béchir est annoncé plusieurs semaines à l’avance. « Il semble que le Soudan souhaite envoyer un message aux Etats-Unis, (pour montrer) que nous disposons d’autres alternatives s’ils ne lèvent pas les sanctions », a déclaré Khalid Tigani, rédacteur en chef du journal soudanais « Elaff ».

Omar el-Béchir fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) depuis 2009, pour des accusations de génocide et crimes de guerre au Darfour. Même si ses déplacements sont réduits, notamment en raison du risque d’arrestation, il a continué à se rendre dans certains pays étrangers sans être inquiété.

Le Soudan est visé par des sanctions économiques américaines depuis 1997. L’ex-président américain Barack Obama avait décidé en janvier dernier, juste avant de quitter le pouvoir, la levée de certaines d’entre elles, mais avait prévu une période probatoire de six mois avant l’application de cette décision.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.