Washington ouvre une présence « virtuelle » au Sahara occidental, avant un consulat

Washington ouvre une présence « virtuelle » au Sahara occidental, avant un consulat

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi l’ouverture d’une mission diplomatique « virtuelle » au Sahara occidental, après avoir reconnu la souveraineté marocaine sur ce territoire disputé, en attendant un vrai consulat.

Donald Trump a annoncé début décembre à la surprise générale la reconnaissance de la marocanité de cette région désertique revendiquée par les indépendantistes du Front Polisario soutenus par l’Algérie. Il s’agit d’une contrepartie à la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Jared Kushner, le gendre et conseiller du président américain, a pris place mardi avec une délégation israélienne à bord du premier vol direct entre Israël et le Maroc, où il a signé une déclaration qui prévoit notamment l’ouverture d’un consulat américain à Dakhla, dans le sud du Sahara occidental. « J’ai le plaisir d’annoncer le début du processus pour établir un consulat des Etats-Unis au Sahara occidental », a tweeté jeudi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. « Dans l’immédiat, nous inaugurons une mission diplomatique virtuelle », « qui sera suivie bientôt par un consulat fonctionnant à plein régime », a-t-il ajouté dans un communiqué, sans préciser de calendrier. « Cette présence virtuelle dépendra de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat » et donnera « une attention particulière à la promotion du développement économique et social », a encore dit le secrétaire d’Etat. Il a réaffirmé que Washington entendait « continuer à soutenir des négociations politiques pour résoudre les différends entre le Maroc et le Polisario, dans le cadre du plan d’autonomie présenté par le Maroc ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos