RDC: cinq morts dans une nouvelle attaque attribuée aux ADF au Nord-Kivu

RDC: cinq morts dans une nouvelle attaque attribuée aux ADF au Nord-Kivu

Cinq personnes, dont un militaire, ont péri dans une attaque menée dans la nuit de lundi à mardi dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et attribuée au groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF), ont rapporté des médias congolais, citant des sources locales. L’attaque a visé lundi soir la cité de Bulongo, à environ 30 km à l’est de la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Les victimes, tuées pour la plupart à la machette, sont quatre civils et un militaire des Forces armées de la RDC (FARDC), a indiqué le bourgmestre de Bulongo, Kahindo Kathembo, au média en ligne Actualité.cd. Selon lui, trois autres personnes – deux militaires et un civil – ont aussi été grièvement blessées.

Une vingtaine d’autres civils sont portés disparus, a ajouté le président de la coordination de l’ONG APA, dans le territoire de Beni, Isaac Nyonyi, à la radio onusienne Okapi.

C’est la deuxième attaque attribuée aux rebelles ougandais ADF contre la population civile dans le secteur de Ruwenzori en dix jours.

Les ADF sont à l’origine des rebelles ougandais musulmans. Ils se sont installés dans l’est de la RDC au milieu des années 90. Ils ont cessé d’attaquer l’Ouganda voisin depuis des années et vivent de trafic dans la région, en terrorisant les civils.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos