Sahara occidental: la RDC choisit le camp marocain et ouvre un consulat général à Dakhla

Sahara occidental: la RDC choisit le camp marocain et ouvre un consulat général à Dakhla

La République démocratique du Congo (RDC) a ouvert un consulat au Sahara occidental, quelques jours après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la « souveraineté » du Maroc sur ce territoire, a rapporté lundi la presse kinoise. Ce consulat général a été inauguré samedi à Dakhla, une ville côtière du Sahara occidental, en présence des chefs de la diplomatie des deux pays, Marie Tumba Nzeza pour la RDC et Nasser Bourita pour le royaume chérifien.

Le consul général de la RDC, Nestor Bamialy Wawa, a été installé dans ses fonctions à cette occasion.

L’ouverture d’un consulat de la RDC à Dakhla est « un évènement majeur » en raison de l’importance de ce pays et de ses responsabilités au sein de l’Union africaine (UA) dont il assurera la présidence l’an prochain, a affirmé le ministre marocain des Affaires étrangères de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

L’ouverture du consulat général de la RDC représente la concrétisation de la reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur la région du Sahara marocain », a pour sa part déclaré Mme Tumba Nzeza, citée par le site d’information Actualité.cd.

Ce média en ligne y voit une « nouvelle victoire » pour le roi du Maroc Mohammed VI et estime que le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo « a clairement choisi son camp » après la reconnaissance, le 11 décembre par le président Donald Trump – en contrepartie d’une normalisation diplomatique entre le Maroc et Israël -, de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.

Cette ancienne colonie espagnole de 266.000 km2 est classée « territoire non autonome » par les Nations unies et revendiqué à la fois par les Marocains et les indépendantistes du Front Polisario.

Le Polisario, soutenu par l’Algérie, voisine et grande rivale régionale de Rabat, continue à militer pour l’indépendance de ce territoire et à réclamer un référendum d’autodétermination.

Sept pays africains – la Gambie, la Guinée, Djibouti, le Liberia, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau et la Guinée équatoriale – ainsi que Haïti, un pays non-arabe et non-africain, ont couvert cette année un consulat à Dakhla, un grand port situé au sud de ce territoire. D’autres ont fait de même à Laâyoune, la principale localité du Sahara occidental, provoquant des protestations du Polisario.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos