RDCongo: les fissures au sein du FCC se multiplient (vidéos)

RDCongo: les fissures au sein du FCC se multiplient (vidéos)

Par Marie-France Cros.

Le renversement, le 10 décembre, du bureau de l’Assemblée nationale par une majorité alternative a plongé dans le désarroi la coalition kabiliste du Front commun pour le Congo (FCC). Alors même que l’on ignore encore si cette majorité alternative sera durable – le vote d’un nouveau bureau et la constitution d’un nouveau gouvernement seront, à cet égard, éclairants – le FCC a déjà commencé à se fissurer, illustration saisissante de la vacuité idéologique de cette coalition.

Après les ralliements de kabilistes par partis entiers à la nouvelle coalition lancée par le président Félix Tshisekedi, « l’Union sacrée », ce sont maintenant parmi ceux qui continuent de considérer Joseph Kabila comme leur « autorité morale » qu’apparaissent d’importantes fissures, menaçant la stabilité de l’édifice qui avait soutenu la Présidence antérieure.

https://afrique.lalibre.be/56622/rdcongo-les-rats-quittent-le-navire-fcc/

Une des formations du FCC, l’Anadec (Alliance des nationalistes pour la démocratie et l’émergence du Congo), a ainsi annoncé le 15 décembre, sous la signature du Dr Ivan Ilunga Ngindu « rapporteur général », qu’elle retirait sa confiance à cinq personnalités du FCC: Néhémie Mwilanya, coordinateur du FCC; Aubin Minaku, ex-président de l’Assemblée nationale (2012-2019); Emmanuel Ramazani Shadary, candidat kabiliste malheureux à la Présidence en décembre 2018; Evariste Boshab, ex-président de l’Assemblée nationale (2009-2012) et ex-ministre de l’Intérieur et de la Sécurité (2014-2016); et Adolphe Lumanu, ex-ministre de l’Intérieur et de la Sécurité (2010-2011). Voir 1ère vidéo.

La « déclaration » signée par Ivan  Ilunga annonce également la création « d’un nouveau courant politique dénommé FCC-Progressiste » et « réaffirme sa fidélité, sa loyauté et sa constance à son autorité morale Joseph Kabila Kabange ».

Cette déclaration n’a pas eu l’heur de plaire à une partie du principal parti du FCC, le PPRD de Joseph Kabila. Sa section « Jeunesse » au Haut Katanga (voir seconde vidéo) s’est insurgée contre les velléités d’exclusion « de notre secrétaire permanent » Emmanuel Ramazani Shadary. L’annonce de l’Anadec a été interprétée – toujours au nom de Joseph Kabila – comme un ralliement à l’Union sacrée et une « mise en garde » a été adressée aux insurgés contre la destruction du FCC. « Nous, nous respectons les autorités ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos