RDC: turbulences politiques au menu de la visite du secrétaire général adjoint de l’ONU

RDC: turbulences politiques au menu de la visite du secrétaire général adjoint de l’ONU

Le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les opérations de paix, le Français Jean-Pierre Lacroix, a commencé lundi une visite de quatre jours en République démocratique du Congo par un volet politique avant d’aborder les questions de sécurité dans l’Est. A Kinshasa, M. Lacroix a rencontré des membres du Front commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Joseph Kabila, a indiqué la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), dont le mandat doit être renouvelé.

Majoritaire au Parlement, le FCC se partageait le pouvoir avec le président Félix Tshisekedi, qui a annoncé il y a une semaine la fin de leur coalition et la recherche d’une nouvelle majorité parlementaire.

« Nous avons attiré l’attention du secrétaire général adjoint des Nations unies sur toutes ces ruptures », a déclaré l’ancien directeur de cabinet du président Kabila, Néhémie Mwilanya, principal responsable du FCC.

Mwilanya a insisté sur la « nécessité » de faire de la « prévention », a-t-il dit dans des propos rapportés par la radio onusienne Okapi.

Lundi matin, M. Lacroix avait rencontré l’opposant Martin Fayulu, qui revendique toujours la victoire à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018.

Lacroix doit rencontrer le président Tshisekedi mardi.

« Cette visite prévue de longue date le conduira également au Nord-Kivu et en Ituri », ajoute la Monusco.

Ces deux provinces de l’est subissent des massacres de centaines de civils qui peuvent s’apparenter à des « crimes contre l’humanité », s’alarment les Nations unies.

Dans ces deux provinces, des Casques bleus ont pour mission d’assurer la protection des civils. Au Nord-Kivu, de nombreuses voix ont dénoncé l’inefficacité d’une force d’intervention rapide (FIB) dans le territoire de Beni.

Le président Tshisekedi a adressé lundi ses « remerciements » à la Monusco et la FIB, et aux « partenaires » de la RDC.

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit vendredi sur l’avenir de son mandat en RDC, qui se termine le 20 décembre.

Présente depuis plus de vingt ans en RDC (sous des noms différents), la Mission de l’ONU est l’une des plus importantes missions onusiennes au monde, avec plus de 15.000 militaires et plus d’un milliard de dollars de budget.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos