RDCongo: la Garde présidentielle de Kabila tire sur un cortège funèbre à Mbobero

RDCongo: la Garde présidentielle de Kabila tire sur un cortège funèbre à Mbobero

L’ONG du Sud-Kivu « Nouvelle dynamique de la société civile » (NDSCI) dénonce les agissements de la Garde républicaine affectée à la surveillance d’une propriété contestée des Kabila à Mbobero (Sud-Kivu). Elle a tiré mercredi sur le cortège funèbre accompagnant à sa dernière demeure un membre de la NDSCI qui avait été tué par un des Gardes républicains. La NDSCI a indiqué à La Libre Afrique.be que la justice militaire jugerait ce meurtre le 16 décembre.

Le conflit opposant la société civile de Mbobero à l’ex-famille présidentielle a commencé lorsque Joseph Kabila était encore chef de l’Etat. En janvier 2016, sous la supervision de son épouse Olive Lembe, avait commencé la démolition de maisons situées sur un terrain que les Kabila affirmaient avoir acheté, à l’insu de ses occupants. Quelque 2500 personnes avaient été ainsi délogées et un hôpital démoli – alors même qu’on y procédait à une opération chirurgicale.

https://afrique.lalibre.be/25651/rdcongo-plus-de-300-maisons-rasees-pour-faire-place-a-joseph-kabila/

Garde républicaine

Depuis lors, les habitants ont tenté de se regrouper pour récupérer leurs propriétés, avec l’aide de la NDSCI, et la propriété revendiquée par les Kabila a été placée sous la surveillance de Gardes républicains – garde prétorienne de l’ex-chef d’Etat, dont la mission première était d’assurer sa sécurité.

C’est toujours des Gardes républicains qui le protègent aujourd’hui bien que Joseph Kabila ne soit plus Président depuis janvier 2019. En revanche, ce n’est plus cette « armée dans l’armée » – constituée par et pour Jospeh Kabila – qui est chargée de la sécurité de son successeur, Félix Tshisekedi. Cette mission est désormais dévolue à des forces spéciales de l’armée congolaise, reconnaissables à leur uniforme bigarré à dominante sable, avec chapeau de brousse, lunettes noires et surtout un armement ultra-moderne.

Défendre une femme molestée

Selon la NDSCI, les Gardes républicains affectés à la propriété revendiquée par les Kabila à Mbobero auraient déjà tué plusieurs personnes. La dernière en date est un membre de la NDSCI, Patrick Irenge Kafarire, 35 ans et père de quatre enfants, tué dimanche dernier par un des Gardes, selon la NDSCI, alors qu’il était venu au secours d’une femme molestée par un des militaires, qui « la harcelait sexuellement et tentait de lui voler son téléphone mobile », a déclaré à La Libre Afrique. be le président de la NDSCI, Jean-Chrysostome Kijana.

Mercredi, une importante foule accompagnait le défunt vers sa dernière demeure – le domicile familial, voisin de la propriété revendiquée par les Kabila – quand les Gardes républicains ont ouvert le feu (voir vidéo) sur le cortège funèbre non loin du collège Ste-Anne. Il ne semble pas y avoir de blessés cette fois.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos